PARTAGER

Les réactions sur la panne de l’appareil de radiothérapie de l’hôpital Le Dantec se suivent mais ne se ressemblent pas. En effet, au-delà de la condamnation et de l’émotion, le Parti social-démocrate (Psd/Jant bi) va plus loin. Il réclame la démission de Awa Marie Coll Seck «sans délai». «Ni ses regrets ni ses solutions à l’emporte-pièce ne peuvent l’absoudre du terrible péché d’une incapacité totale, aujourd’hui, à anticiper sur les évènements, dans un secteur aussi vital que la santé», lit-on dans un communiqué. Pour Mamour Cissé et Cie d’ajouter : «Notre système de santé est malade de son management. L’actuelle ministre de la santé doit partir, certes avec les honneurs, pour son parcours, mais partir, quand même, pour permettre l’ouverture de nouvelles perspectives, de nouvelles ambitions, portées avec volontarisme, lucidité et responsabilité par un leadership innovant, rigoureux et pragmatique.» En tout état de cause, indique-t-on, le Psd/Jant bi demande l’ouverture d’une enquête «sérieuse» pour situer toutes les responsabilités sur cette «atroce négligence qui ne pourrait rester sans suite».
Considérant par ailleurs comme trop long le délai de 6 mois promis par les autorités pour disposer d’un nouvel appareil contre le cancer, le Psd /Jant bi se demande à quoi nous sert alors tout ce «crédit diplomatique» dont se glorifie le gouvernement, «s’il ne peut pas nous servir à obtenir, dans des délais raisonnables, auprès de tous nos amis éparpillés à travers le monde, une seule machine de radiothérapie, malgré l’urgence vitale». Le communiqué souligne que «l’image peu glorieuse de ce Maroc qui nous exporte ses capitaines d’industries pendant que nous lui exportons nos malades, doit vite disparaître». Dans tous les cas, soutient-on, cette affaire de panne de machine de radiothérapie et de malades «déportés aura brisé l’élan et l’enthousiasme de tout un Peuple, qui voulait porter avec espérance le sursaut pour l’émergence». Au final, conclut le Psd/Jant bi, «c’est un coup dur porté à l’honneur du Sénégal et de son capital humain, parce que la santé est le bien le plus précieux».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE