PARTAGER

Des Apéristes de Ouakam ont lancé la Plateforme républicaine pour la massification de l’Alliance pour la république (Prom/Apr). El Hadji Lamine Dramé, chargé de la commission des élections de la plateforme, revient dans cet entretien sur leurs objectifs et invite les autres responsables de cette commune à les rejoindre pour la réélection du Président Sall au premier tour.

Vous avez mis en place une plateforme à Ouakam dénommée Prom/Apr. Pouvez-vous revenir sur ses objectifs ?
La Plateforme républicaine pour la massification de l’Apr (Prom/­Apr) à Ouakam regroupe tous les groupements de promotion féminine, les associations de jeunes ainsi que les comités de sages de cette localité. Sa création a été le fruit d’un long processus qui a été soutenu par les responsables du parti dans la commune d’arrondissement de Ouakam. Et on peut citer, entres autres personnes qui ont eu cette initiative, la ministre Anta Sarr Diacko, Mamadou Gassama, Bille Gassama. Notre ambition est de développer une stratégie de massification du parti à Ouakam. Pour ce faire, nous exhortons nos camarades à taire leurs divergences, à impliquer davantage les militants et sympathisants du parti de cette commune, pour leur expliquer qu’aujourd’hui, le seul combat qui vaille c’est de s’unir autour de l’essentiel, c’est-à-dire la réélection du président de la République Macky Sall au premier tour. Il s’agira d’expliquer aux Sénégalais le bilan très reluisant et défendable du Président. Donc, nous irons vers les populations, les groupements féminins, les notables de Ouakam. Et parce que nous avons aussi un Président qui, depuis des années, est en train de mettre en œuvre une politique qui va lancer notre pays sur les rampes de l’émergence. C’est pourquoi il a besoin du soutien de son Peuple pour que nous puissions traduire en actes sa vision de faire du Sénégal un pays émergent.

Est-ce que tous les Aperistes de Ouakam ont adhéré à votre plateforme ?
Je ne dirais pas tous les apéristes. Il y en a qui n’ont pas adhéré à Prom/Apr pour des raisons politiciennes. De toute façon, nous leur tendons la main et ils auront tort de ne pas intégrer la plateforme parce qu’aujourd’hui, on s’achemine vers des élections extrêmement importantes. Il ne s’agit pas d’élections locales ou législatives, mais plutôt d’une élection présidentielle. Notre candidat, le Président Macky Sall, a besoin de tous ses militants et responsables.

Alors, est-ce que cela voudrait dire que l’Apr est divisée à Ouakam ?
Non, ce sont juste quelques responsables qui ne veulent pas adhérer à notre démarche. Mais l’écrasante majorité y souscrit. Maintenant, nous invitons nos camarades qui sont de l’autre côté à venir nous rejoindre. Il y va de notre intérêt à nous tous de s’unir pour donner une victoire à notre candidat. Après sa réélection, ils seront libres d’afficher leurs ambitions.

Qui sont ces responsables qui ont refusé de vous rejoindre ?
(Rires). Il y a par exemple Momar Guèye. Nous avons essayé de convaincre ceux qui sont encore réticents. D’ailleurs, à chaque fois que la plateforme tient une réunion, des convocations leur sont envoyées. Mais ils brillent par leur absence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here