PARTAGER

Pourquoi avez-vous soumis cette motion pour la levée de l’état d’urgence ?
Parce que d’après la Cons­titution, seul le Président peut déclarer l’état d’urgence. Si l’Assemblée est convoquée, elle doit se faire dans un délai de 7 jours. Mais si l’Assemblée nationale n’est pas convoquée, le Président peut le faire, mais elle ne doit pas dépasser trois semaines. Nous avons vu maintenant que l’état d’urgence n’a plus sa raison d’être. C’est pourquoi nous avons soumis cette résolution à nos collègues pour qu‘elle soit levée. Nous devons tout faire pour aider le nouveau Président et son gouvernement qu’il va mettre sur place à travailler dans la sérénité.

En son temps, qu’est-ce qui explique que vous ayez laissé le Président Yahya prendre cette mesure qui viole la Constitution ?
Ce n’est pas cela. Le Président Yahya était dans son droit. Il ne s’agissait pas pour nous d’être d’accord ou non. Yahya était Président et pouvait déclarer l’état d’urgence.

Vous êtes dans l’opposition maintenant. Comment voyez-vous l’avenir ?
L’opposition et le pouvoir sont là pour défendre le Peuple. L’opposition votait des lois dans l’intérêt du Peuple. Une démocratie doit avoir une opposition parce qu’elle peut aider à corriger beaucoup de choses.

Quel est l’avenir de l’Aprc ? Va-t-elle survivre à Yahya Jammeh ?
Il y a des voix autorisées qui pourront parler de l’avenir du parti. C’est un parti. Je pense que les militants et responsables vont se parler et décider de son orientation.  Chez vous le Pds a perdu le pouvoir, mais pour autant il continue d’exister. Ce sont des gens qui parlent seulement, mais ils ne connaissent rien de ce qui se passe au niveau de l’Aprc.

LAISSER UN COMMENTAIRE