PARTAGER

Quinze pneumologues pour tout le Sénégal. Et douze d’entre eux cantonnés à Dakar, dans la petite presqu’île du Cap-Vert ! Le paradoxe dans un pays balayé quotidiennement par des rafales de poussière. Quoi ? la profession n’est-elle donc pas rentable ? Si l’on ne peut garantir une bonne santé à la majorité des Sénégalais, comment pense-t-on pouvoir les engager dans la voie de l’émergence ? Quand on dit que la jonction n’est pas encore faite entre le secteur primaire et le secondaire en économie, il ne faudrait pas occulter la santé des citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here