PARTAGER

Au niveau des tribunaux ou des commissariats de police, ce sont des milliers de plaintes des victimes des promoteurs immobiliers qui se succèdent. Ainsi, 4 000 victimes de promoteurs immobiliers ont décidé de mettre sur pied une coopérative d’habitat social avant de demander au chef de l’Etat de leur octroyer des parcelles de terre.
Aliou Badara Dièye, qui dirige ce groupe de victimes des promoteurs immobiliers, a laissé entendre devant ses camarades qu’«au Sénégal, le scandale foncier a fait des milliers de victimes d’ici et de la diaspora. Certains ont versé leur argent pendant plus de 5 ans avant d’être victimes d’escroquerie. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés pour prendre en main notre propre avenir. Aujour­d’hui, nous sommes plus de 4 000 à nous regrouper pour créer une coopérative d’habitat», informe le président de la structure. M. Dièye fera savoir que les promoteurs ont toujours proposé aux populations de souscrire aux projets d’habitat qu’ils leur proposaient. «Malgré tout cela, les populations finissent toujours par être victimes.»
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here