PARTAGER

L’Administrateur général du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), Doudou Ka, a fait le bilan des deux ans d’exercice de sa structure. Au total, le Fongip a accordé en termes de financement 34,4 milliards de francs Cfa entre 2014-2016, créant ainsi plus de 22 mille emplois, sans compter l’accompagnement technique dans la structuration et le renforcement de capacités de plusieurs centaines de Petites et moyennes entreprises (Pme) et de porteurs de projets sénégalais.
En termes de financements bancaires, le Fongip a mobilisé pour les Pme et Pmi sénégalaises 18,9 milliards de francs Cfa, 7,4 milliards de financements du secteur de la microfinance avec un coût global des projets estimé à 29,2 milliards de francs Cfa.
Ainsi, l’agro-industrie occupe 26,4%, le textile  19,5%, l’agriculture 12,4%, l’artisanat  10,9% et le transport  8%. Le tourisme  5,8%, l’infrastructure  4,9%, l’élevage 4,3%, la pêche 3,2%, l’aquaculture 3,1%, les Tic  0,9%, et les industries culturelles  0,6%.
En termes d’interventions financières, indique-t-on, le Fongip a accordé aux banques  5,8 milliards, alors que les frais de refinancements accordés aux Institutions de microfinance s’élèvent à 4,2 milliards.
Selon M. Ka, le besoin en financement des Pme est évalué à 500 milliards par an. «Nous sommes dans une bonne dynamique et nous allons consentir encore plus de sacrifices, afin d’apporter les solutions de financement à nos Pme qui représentent 85% de notre tissu économique», a dit Doudou Ka hier, lors d’une conférence de presse. D’après l’Administrateur général, le Fongip va être transformé en société financière anonyme toujours pour mieux accompagner les Pme. Le capital, les statuts ainsi que tous les détails de cette mutation seront définis par le Conseil d’administration. Le Fongip a reçu le prix Guerté d’Or 2016.

ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE