PARTAGER

Dans le cadre de la campagne de prévention des inondations, Papa Gorgui Ndong, ministre délégué à la Restructuration et de la requalification des banlieues, a annoncé la mise en place d’une brigade civile d’intervention rapide.

Le ministre délégué à la Restructuration et de la requalification des banlieues a un plan : la mise en place d’une brigade civile d’intervention rapide pour lutter contre les inondations.  Et offrir aux populations un cadre de vie meilleur et plus adapté. Le ministre délégué auprès du ministre du Renouveau urbain, de l’habitat et du cadre de vie,  Papa Gorgui Ndong, qui était hier à Saint-Louis où il a visité plusieurs sites inondables dans le cadre d’une tournée qui l’a mené d’abord à Thiès et Louga, compte implanter dans les quartiers les plus sensibles, ces brigades civiles d’intervention rapide pour soulager les populations. Il a visité les zones sensibles de la Vieille ville, c’est-à-dire Gorée dans le quartier de Ndiolofène, la Cité Niakh, Diamaguène, Diaminar et Pikine. Papa Gorgui Ndong a rencontré et écouté les populations après avoir  constaté la situation de ces quartiers, qui font face aux risques d’inondation et autres problèmes liés à l’évacuation des eaux de pluie pendant l’hivernage.
Il est utile de savoir que cette brigade civile d’intervention sera composée de jeunes bénévoles, d’éléments des sapeurs-pompiers et du service d’hygiène dont la mission principale sera de collaborer étroitement avec les autorités administratives et municipales, mais aussi les populations impactées pour faire face à d’éventuelles inondations dues aux eaux de pluie. Sensible aux nombreuses interpellations des riverains dans certains points névralgiques où il y a de réels risques d’inondation, il a déclaré que «des mesures exceptionnelles doivent y être prises par l’Etat» avant d’ajouter «qu’il est urgent et nécessaire qu’un document sur cette situation exceptionnelle de risques d’inondations constatée à Saint-Louis et sur les mesures exceptionnelles qui doivent être prises pour faire face à ce fléau soit élaboré». Il a rappelé déjà les «efforts consentis» en citant la mise en service de 20 stations de pompage pour l’évacuation des eaux usées et pluviales.
 cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE