PARTAGER

Après deux mois de vacances, Macky Sall essaie de rattraper le temps perdu. En 72 h, il a organisé deux Conseils des ministres avec sa nouvelle équipe. Hier, il a offert à ses hommes une nouvelle orientation qui les occupera durant la prochaine année : Il a pris la décision de faire de l’exercice 2018, une année sociale, dédiée aux jeunes, aux femmes, aux enfants, aux personnes âgées et celles vivant avec un handicap. Et les instructions données au Premier ministre sont claires surtout qu’il a demandé à M. Dionne de «lui soumettre, dans les meilleurs délais, un programme d’urgence pour l’emploi et la promotion de l’entreprenariat rapide des jeunes, en veillant particulièrement au renforcement, dans le budget 2018, des dotations en faveur de l’emploi, et à l’intégration systématique de la dimension emploi et entreprenariat dans les politiques et programmes d’investissement à mettre en œuvre dans tous les départements ministériels».
En attendant, il compte sur «la promotion des travaux à haute intensité de main d’œuvre, ainsi que de nouvelles modalités d’incitation pour l’insertion des diplômés de l’enseignement supérieur et des écoles de formation professionnelle dans les secteurs privé et parapublic».
Par ailleurs, le Président Sall a insisté sur la consolidation de la politique de protection de l’enfance. D’où l’importance de la mise en œuvre optimale de la Stratégie nationale de Protection de l’Enfance (Snpe) et le renforcement des «moyens alloués à la protection des enfants vulnérables», de «partenariats efficaces avec l’ensemble des acteurs du secteur».

LAISSER UN COMMENTAIRE