PARTAGER

Il est prévu dans le pôle urbain de Diamniadio en construction, une cité des Nations-Unies ou la maison de l’Onu qui pourra abriter jusqu’à 250, voire 300 agents onusiens, a annoncé hier, le Président Macky Sall, à la cérémonie d’inauguration de l’hôtel d’affaires Radisson de Diam­niadio. Ladite maison, précise le chef de l’Etat, sera derrière la sphère ministérielle. S’adressant au Directeur général de Radis­son, le chef de l’Etat dit : «Nous pensons qu’avec cet hôtel, notre pays pourra disposer de services améliorés. Nous avons un certain nombre d’hôtels à Dakar, il faut se réjouir des efforts qui ont été faits avant l’avènement de ce Radisson, mais moi, je souhaite qu’au-delà de vos services hôteliers, vous puissiez contribuer à valoriser le formidable potentiel que nous avons là à côté, le Cicad avec deux restaurants dont un panoramique, le restaurant Baobab de luxe et un autre qui pourrait aussi permettre aux Dakarois, aux Sénégalais de pouvoir venir le soir tranquillement en diner, déjeuner ou venir en famille pendant le week-end sortir un peu de Dakar pour changer de vue». «C’est un appel que je lance pour développer ce pôle, parce qu’il y va de l’intérêt de tout le monde», a poursuivi Ma­cky Sall.
D’après le Délégué général à la promotion des pôles urbains, le premier né de la Société de gestion des infrastructures publi­ques (Sogip), en l’occurrence le Radisson Diamniadio, vient compléter harmonieusement le Centre de conférence international Abdou Diouf dans le cadre de cette fonctionnalité portant sur le tourisme et l’événementiel. «Avec cet hôtel et d’autres qui vont être construits, la question de la rentabilité du Cicad ne se posera plus», a souligné Seydou Sy Sall. A l’en croire, l’installation des hôtels dans le pôle de Diamniadio est encouragée par le lancement la mise en place du Cicad. «C’est ce qui justifie cet hôtel et y en aura d’autres encore pour permettre de booster davantage l’économie du tourisme, de l’événementiel, l’économie de la connaissance et de la recherche…», explique Seydou Sy Sall.
L’établissement entre dans le cadre d’un projet global des infrastructures de deuxième génération dont la pose de la première pierre a eu lieu il y a de cela plus d’un an. «Il est composé de 152 chambres dont des suites. Cet hôtel va valoriser et accroitre l’essor du pôle urbain de Diamniadio où il n’y avait que des baobabs et des terrains nus, deux ans auparavant», a détaillé le Directeur général de la Sogip. Galo Ba espère ainsi le développement de Dakar, le désengorgement de la capitale tant souhaité par les populations.

ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE