PARTAGER

La rencontre, tenue entre les acteurs culturels de la région de Saint-Louis et le maire, Mansour Faye, s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres qu’il organise depuis quelque temps avec les acteurs sociaux. L’ob­jectif visé, a-t-il expliqué, est d’échanger avec les acteurs sur les problèmes rencontrés dans l’exercice de leurs métiers. Ces moments d’échanges se sont avérés riches en enseignement a souligné le maire de la ville qui a reconnu que Saint-Louis est une ville culturelle qui a perdu de sa splendeur du fait de plusieurs maux. Ces maux listés par les acteurs eux-mêmes au cours des échanges ont pour noms : le déficit d’espace d’expression pour les artistes et le manque d’accompagnement. De l’avis de Mansour Faye, il faut nécessairement apporter des solutions à ces problèmes pour redynamiser le secteur. Ainsi, de concert avec les acteurs culturels, il a décidé de l’organisation dans les plus brefs délais, d’un séminaire qui sera une sorte de conclave au cours duquel les problèmes seront profondément diagnostiqués par les acteurs eux-mêmes, pour ensuite définir un plan stratégique de développement du secteur.
«Nous allons nous y atteler pour créer une nouvelle dynamique afin de faire de Saint-Louis le centre culturel qu’il était», a fait savoir le maire de la vieille ville. L’édile de Saint-Louis compte également s’appuyer sur les moyens de la commune et du partenariat mais aussi sur les moyens fournis par l’Etat à travers la nouvelle politique de promotion culturelle initiée par le chef de l’Etat qui a augmenté de manière conséquente le budget du ministère de la Culture. Dans la même logi­que, Mansour Faye a souligné les efforts consentis par la commune qui a prévu la construction d’une salle de spectacle à la maison de l’île, un espace «agora» à la place Faidherbe et l’espace du rez-de-chaussée du bâtiment du Rognat Sud qui seront réservés à la culture même s’il reste à définir comment leur en faire profiter.
Les acteurs culturels ont de leur côté, par la voix de leur porte du jour Babacar Faye, exprimé leur totale satisfaction car pour eux «c’est la première fois qu’un maire est venu et a parlé à cœur ouvert avec les hommes de culture». Ils ont profité de cette rencontre pour dire au maire ce qu’ils appellent leur vérité avant de s’engager à prendre la main qu’il leur a tendue. «Nous avons tenu à lui dire nos quatre vérités», a fait savoir M. Faye qui déplore les difficultés rencontrées pour faire des créations. Ils souhaitent une meilleure organisation de la part des autorités municipales pour éviter la dispersion de l’aide allouée aux acteurs culturels. Toutefois ces acteurs culturels se sont félicités de cette belle initiative du maire de Saint-Louis.
Si cette initiative aboutit, elle permettra la redynamisation des activités culturelles de la localité. Puisque du fait de l’absence d’espace d’expression digne de ce nom et du manque de moyens du centre culturel régional Abdel Kader Fall, siège du service régional de la culture, toute l’activité culturelle locale est centrée à l’Institut culturel Français qui accueille volontiers presque toutes les manifestations culturelles de grande envergure.
 cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE