PARTAGER

La Ligue islamique mondiale, dans un communiqué, appelle «les musulmans à respecter le lien religieux qui les unit, à cohabiter dans la paix, à s’attacher aux nobles valeurs de l’Islam, lors de tout dialogue ou présentations scientifiques et idéologiques, à prendre garde de ne pas dénigrer les adeptes des différentes tendances islamiques, à éviter les causes de conflit et d’éveil du fanatisme sectaire». Lors du congrès de la Ligue islamique mondiale qui s’est tenu à La Mecque, son Conseil de droit islamique a aussi «sollicité les dirigeants musulmans pour qu’ils s’opposent aux chaînes de télévision et aux différents médias qui propagent des programmes, provoquant et attisant la haine et le mépris, entre les musulmans ou dans leurs relations avec les non-musulmans». En outre, les congressistes se sont adressés aux minorités musulmanes résidant hors des terres d’Islam en leur demandant «de respecter les Constitutions, les Lois et les cultures de leur pays de résidence et de s’attacher à leurs spécificités islamiques en conformité avec les outils constitutionnels et juridiques en vigueur, puis d’en respecter les décisions finales». Par ailleurs, la Ligue islamique mondiale émet le regret suivant : «Parmi les causes du terrorisme figure la négligence par certaines familles, institutions éducatives ou tribunes d’orientation des dangers de la pensée collective dans le modelage des idées et des émotions. La faiblesse des matières scolaires pratiques visant à encourager la pensée libre et indépendante loin des méthodes d’apprentissage traditionnelles basées sur l’unique mémorisation et le suivi aveugle qui sont les principales causes de l’anesthésie de la pensée et de la non-considération des dangers.»
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE