PARTAGER
Oumar Gueye, maire de Sangalkame.

Pour l’union autour du coordonnateur départemental de la coalition présidentielle, Bambylor, à travers son maire Ndiagne Diop, fait office de rebelle. Une situation qui a trop duré et que le ministre Omar Guèye tente de résoudre pour de bon. Samedi, il a engagé pour sa cause le premier adjoint au maire, Landing Mbengue, qui officiellement quittait le député-maire Ndiagne Diop. «Landing, tu es notre frère. A partir de maintenant, tu rejoins l’équipe», a fait remarquer le coordonnateur départemental. «Nous n’avons qu’un seul camp : celui du Président Macky Sall. Et toutes nos actions doivent converger à sa réélection au premier tour», a poursuivi le maire de Sangalkam. Le député maire Ndiagne Diop qui, depuis les investitures pour les Législatives de 2017, a choisi de mener ses activités politiques loin de la tutelle du coordonnateur départemental se voit ainsi amputé d’un proche collaborateur qui n’hésitait pas à monter au front pour fustiger les pratiques du ministre de la Pêche. «Omar Guèye travaille pour Idrissa Seck. En tant que militants de l’Apr de la première heure, nous n’accepterons pas qu’il sabote le parti», s’emportait il y a moins de trois mois M. Mbengue. Aujourd’hui, il a affirmé faire le choix de la «maturité». «La dualité qu’on veut nous faire croire n’existe pas. Il y a une seule constante : c’est le ministre Omar Guèye», a-t-il assuré.
Le désormais ex-compagnon de Ndiagne Diop a d’ailleurs déclaré, à l’occasion d’une cérémonie organisée par Ismaïla Madior Fall, être pour l’union de tous. «Nous ne pouvons pas réélire le Président Macky Sall dans la division. Je suis pour l’unité, mais qu’elle soit sincère et qu’elle se traduise dans les actes que nous posons», a-t-il fait savoir. Le ministre de la Pêche, galvanisé par l’enrôlement de l’ex-bras droit du maire de Bambylor, a affirmé sa volonté de regrouper tous les responsables des «4 C» pour l’intérêt de la coalition. «Certains disent que mon action politique s’arrête à Sangalkam. C’est ne rien n’y comprendre. J’ai été Pcr de la communauté rurale de Sangal­kam à deux reprises. Je vais déployer mon action sur tous les villages de l’ex-communauté rurale que je maîtrise très bien. Nous avons plus de 30 ans d’expérience politique que nous allons mettre à profit pour consolider notre bloc», a-t-il revendiqué. Pour ce faire, le ministre a promis de se donner une meilleure image. «Cette image là que l’on veut nous coller, il faut qu’on l’enlève. Nous ne sommes pas violents et nous ne l’avons jamais été d’ailleurs. Je circule dans la zone sans aucune protection. C’est terminé, les histoires de gros bras qui m’accompagnaient», a-t-il ainsi promis.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here