PARTAGER

Ils s’attendaient à une récompense ministérielle après avoir remporté la commune et le département. Mais les cadres et les jeunes Républicains de Dagana constatent plutôt le limogeage de Mankeur Ndiaye. Ils invitent le Président Sall à «rectifier le tir» et menacent de «reconsidérer» leur compagnonnage.

Les frustrations se poursuivent après la formation du gouvernement Dionne 2. Et ce sont les cadres de l’Apr de Dagana qui s’y mettent à leur tour. S’ils félicitent les responsables du département pour la victoire «éclatante» obtenue par la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), ils regrettent cependant le «traitement irrespectueux» à l’égard de Dagana «depuis l’accession du Président Sall au pouvoir». Dans un communiqué, leur président Ibrahima Sow rappelle pourtant les «efforts inédits» qui ont conduit à une victoire sans équivoque aux Législatives dans les 11 communes du département. Il ajoute également «la victoire dans la commune, chasse gardée du plus redoutable des candidats de l’opposition depuis 20 ans et la victoire a 52% au-delà de la moyenne nationale de Bby».
En conséquence, les cadres républicains de Dagana s’insurgent contre «ce système de parrainage qui ne dit pas son nom et qui confie la gestion politique du département à des politiciens d’autres contrées, ignorant totalement les réalités politiques locales et mus par des objectifs personnels inavoués». Ils invitent donc le chef de l’Etat à «corriger» ces «anomalies» et refusent catégoriquement que leur «fidélité puisse être considérée pour un asservissement total». M. Sow et ses camarades vont plus loin et menacent de «reconsidérer» leur compagnonnage avec le Président Sall.
Samedi, ce sont les jeunes de l’Apr du même département qui ont pris le relai par un rassemblement pour dénoncer, à leur tour, ce qu’ils qualifient d’«injustice». Leur porte-parole Manou­gou Mbodj dit «Obama» appelle Macky Sall faire tout pour «éviter aux responsables de l’Apr d’être ridicules devant leurs adversaires».
Ces jeunes trouvent ainsi «inadmissible» le limogeage du «seul fils de cette zone», Mankeur Ndiaye en l’occurrence. Pour eux, le Président Macky Sall les a «désarmés». Ils l’invitent plutôt à donner au désormais ex-ministre de Affaires étrangères «suffisamment de moyens et des responsabilités pour qu’il puisse continuer à travailler dans le département, mais aussi à renforcer Makhtar Cissé qui abat un excellent travail». C’est là, selon ces jeunes, «le seul gage de la victoire du Président Sall en 2019».
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE