PARTAGER

A Saint-Louis, dans le quartier de Pikine, des permis d’occuper ont été transformés en titres fonciers. Ces derniers ont été remis à leurs propriétaires samedi par le ministre du Renouveau urbain, de l’habitat et du cadre de vie, Diène Farba Sarr.

37 familles du quartier de Pikine à Saint-Louis ont reçu samedi des mains du ministre du Renouveau urbain, de l’habitat et du cadre de vie, Diène Farba Sarr, leurs titres fonciers dans le cadre de la restructuration du quartier, financée à hauteur de 6 milliards de francs Cfa par l’Union européenne. Cette activité qui s’est tenue pour la première fois à Pikine et «qui intervient au moment où le chef de l’Etat a mis un accent particulier sur l’obtention des titres de propriété pour tous les Sénégalais gratuitement» a pour objectif, selon le ministre, d’éradiquer les bidonvilles et d’offrir ainsi aux populations de meilleures conditions de vie. Il souligne en listant les réalisations de la Fondation droit à la ville chargée de la restructuration du quartier de Pikine que ladite Fondation qui intervient à Saint-Louis depuis 2006 a réalisé dans le cadre de ses activités 10 mille mètres linéaires de pavés, 12 voies ouvertes, un réseau d’électrification et d’éclairage public, un réseau d’adduction d’eau, 11 mille mètres linéaires d’assainissement des eaux pluviales, deux stations de pompage et libéré des espaces pour la mise en place d’équipements sociaux de base au profit des populations. Il s’agit maintenant pour cette phase de procéder à la régularisation foncière en octroyant aux ayants droit des titres de propriété, remplaçant les permis d’occuper et autres documents précaires. Pour ce faire, les propriétaires avaient été invités à fournir un dossier devant leur permettre d’être éligibles. Diène Farba Sarr, qui s’est félicité de la réussite des différentes activités menées par la Fondation droit à la ville qui a déjà livré l’ensemble des équipements qu’elle a réalisés en 2010 pour les mettre ensuite à la disposition de la mairie de Saint-Louis, a salué le dynamisme de la coopération entre l’Union européenne qui a financé le projet pour 6 milliards de francs Cfa et l’Etat du Sénégal. Il a par ailleurs invité les populations riveraines à scrupuleusement veiller à l’entretien des infrastructures au-delà de leur prise en charge par la mairie. Il a aussi invité dans le même sillage les jeunes à participer au suivi des travaux de curage et même avant l’hivernage, mais aussi à la sensibilisation sur les dangers des branchements clandestins des fosses septiques sur le réseau d’assainissement des eaux pluviales. Diène Farba Sarr qui a remercié la mairie de Saint-Louis pour sa collaboration a invité le maire Mansour Faye à entreprendre dans les meilleurs délais la réalisation des équipements que l’opération de restructuration a permis d’aménager avant de faire savoir que l’Union européenne dont l’intervention était étendue à Richard Toll pour plus de 4 milliards 500 millions de francs Cfa accompagne présentement le Sénégal dans le cadre du Projet d’assainissement et de restructuration urbaine des quartiers de Hann et Petit Mbao, piloté par la Fondation droit à la ville pour un financement de plus de 11 milliards 400 millions de francs Cfa. Des interventions que le ministre compte voir se poursuivre autour d’un vaste programme d’éradication des bidonvilles au Sénégal.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE