PARTAGER

Après le rapt avorté au quartier Liberté de Mbour d’une fillette de 5 ans, où finalement l’auteur des faits a pris la poudre d’escampette, c‘est sur d’une jumelle de moins d’un an que le nommé Alioune Tine, âgé de 35 ans, voulait mettre la main hier. Mais mal lui en a pris, car il va croiser la maman de la fille qui, à son tour, va ameuter la population et l’appréhender.
Lors de son interrogatoire, il a déclaré qu’il avait faim et voulait juste quémander le petit-déjeuner, mais ses propos n’ont pas du tout convaincu les gens du quartier, car il avait pris la main de la fillette et voulait partir avec elle. Des dénégations qui ont poussé la famille de la fillette à le conduire au commissariat de police de Mbour.
Interpellé, le commissaire Man­dji­bou Lèye a confirmé l’interpellation du sieur Tine et l’enquête suit son cours.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here