PARTAGER

Me Omar Youm invite ses camarades à l’union pour réélire Macky Sall. C’était dimanche dernier lors de la finale de la coupe du maire de Thiadiaye dont il était le parrain. «Nous sommes la locomotive de Benno. Nous avons gagné les élections de 2012 et celles qui les ont suivies. Et nous remporterons la Présidentielle de 2019 de belle manière autour de notre candidat Macky Sall qui a l’avantage exemplaire sur son bilan dans tous les domaines. Maintenant, il restera à aller ensemble comme l’a demandé le Président, dans l’unité, la fraternité, la solidarité, parce que c’est cela qui nous permet de remporter plus facilement ces élections au premier tour», a dit le maire de Thiadiaye.
Interpellé sur le front social qui est en ébullition et qui risque de plomber le bilan du Président Sall, il assure que les nombreuses grèves «ne peuvent pas être un frein pour la satisfaction des doléances» des syndicats. «Les accords qui sont en train d’être réalisés ont été signés sous le magistère du Président Diouf, puis sous le Président Wade. C’est l’ensemble de ces accords que le Président Macky Sall a mis en œuvre à plus de 90%. Sur 32 points, les 30 ont été satisfaits. Idem sur le plan de la santé», a déclaré Me Youm qui précise que «tout ne peut pas être fait tout de suite pour satisfaire tout le monde en même temps».
Cependant, le directeur de Cabinet du chef de l’Etat n’a pas manqué de décocher des flèches à l’endroit des syndicats pour leur demander de «jouer le jeu de la vérité, de l’objectivité, de la sincérité, du patriotisme pour qu’ensemble on puisse être autour de l’essentiel». Et d’avertir : «La logique de surenchère ou de chantage ne passera pas parce que l’enjeu pour le Président n’est pas celui de sa réélection. Si les gens veulent tourner la page, cela ne lui fera aucune peine, je le connais. Son enjeu, c’est de laisser une empreinte, un héritage pour le Sénégal. Il faut arrêter l’enfantillage, le chantage. Ce n’est pas en empruntant la rue que nous allons construire le Sénégal», a-t-il rappelé.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here