PARTAGER

Pour avoir défenestré les cabinets de Mes Ouda et Papa Sambaré Diop en y emportant des téléphones portables de marque, des bijoux en or et des numéraires estimés à 800 mille francs afin de pouvoir payer un visa estimé à 3 millions de francs devant lui permettre d’aller monnayer en Europe son talent de footballeur, Mactar Sall a été condamné à 2 ans de prison dont 6 mois ferme.

Il y a de cela un an, les cabinets de l’avocat Me Ouda et du notaire Me Pape Sambaré Diop avaient reçu la visite d’un voleur. Au cabinet de Me Ouda, le malfaiteur avait emporté deux téléphones de marque Iphone et un autre de marque BlackBerry en plus de la somme de 500 mille francs. Une saignée similaire a été aussi observée au cabinet du notaire Pape Sambaré Diop où le voleur a emporté 3 bagues en or, une chaîne en or et la somme de 300 mille francs. Mais si l’on en croit les révélations de l’avocat de l’Etude du notaire Pape Sambaré Diop, ce ne sont pas les seuls objets et numéraires qui ont disparu du cabinet. Selon Me Djiby Diallo, il a été constaté la disparition d’un coffre-fort de 25 kg contenant des parures en or d’une valeur de 50 millions de francs et la somme de 20 millions de francs appartenant à Nguéniar Diop, la fille du notaire. Des bijoux qui lui avaient été offerts comme cadeau de mariage.
Nonobstant la vidéo de surveillance et la plainte déposée au mois d’août 2017, le malfaiteur courait encore dans la nature. Un an après, il a été identifié sous le nom de Mactar Sall. Ce jeune footballeur, âgé au moment des faits de 19 ans et qui comparaissait hier pour vol avec effraction commis la nuit avec escalade, a été condamné à 6 mois ferme et à payer en guise de dommages 1 million de francs. Devant le juge, il a reconnu sans ambages les faits. «J’ai l’habitude de passer par-là quand je vais aux entraînements. Ce jour-là, j’ai trouvé la fenêtre ouverte et je suis entré pour accéder au bureau de Me Ouda. J’ai tiré le tiroir et j’ai pris les 3 portables et la somme de 500 mille francs. Puis, je suis allé au cabinet de Me Pape Sambaré Diop où j’ai pris 3 chaînes et une bague en or, plus la somme de 300 mille francs», a-t-il avoué devant le juge.
Revenant sur son modus operandi, le voleur dit s’être habillé en djellaba et s’être servi de son tee-shirt pour se faire une cagoule. Mais après avoir commis son forfait dans le cabinet de Me Ouda, il s’est déshabillé pour s’introduire ensuite dans celui de Me Diop. Le butin dans sa besace, Mactar Sall a vendu les 3 bagues et la chaîne en or au bijoutier Serigne Amadou Diouf au prix de 375 mille francs et les téléphones portables de marque Iphone à Cheikh Lô au prix de 300 mille francs l’unité. Le portable de marque BlackBerry a été trouvé entre les mains de Abdou Karim Thiam. Mais ce dernier prétend que ledit portable lui a été remis par Aliou Diome.
Tout ce beau monde comparaissait pour recel qu’ils n’ont pas tous reconnu. C’est le cas de Aliou Diome qui a nié avoir remis le portable à Abdou Karim Thiam. Quant à Serigne Amadou Diouf et Cheikh Lô, ils ont reconnu avoir acheté les objets volés des mains du jeune Sall. Pour le bijoutier, Mactar Sall lui a assuré que les bagues et la chaîne étaient ses propriétés. Cheikh Lô dit avoir acheté les portables, parce que le jeune footballeur lui avait dit que c’est son frère établi aux Etats-Unis qui les lui a envoyés. Et ne sachant pas bien en user, il a préféré les vendre. Ce que d’ailleurs Mactar a confirmé devant la barre.
Malgré le préjudice qui lui a été causé, le cabinet de Me Ouda s’est désisté. Ce qui n’est pas le cas pour le cabinet de Me Pape Sambaré Diop. Par le biais de son avocat, cette partie civile a réclamé la somme de 75 millions de francs à payer, solidairement par Mactar Sall et Amadou Diouf en guise de réparation.
Le Parquet a demandé d’écarter le délit d’effraction et de déclarer Sall coupable des autres chefs. A l’endroit de ses coprévenus, il a requis la relaxe pour Aliou Diome et Cheikh Lô en demandant de retenir Serigne Amadou Diouf et Abdou Karim Thiam dans les liens de la prévention. Pour la répression, le procureur a requis 2 ans ferme contre Mactar Sall dont 3 mois ferme contre ces deux derniers.
Me Bamba Cissé, conseil de Mactar Sall, a sollicité la clémence du Tribunal. D’après lui, son client voulait voyager pour aller monnayer son talent en Europe. Pour ce faire, on lui a réclamé la somme de 3 millions de francs pour le visa. Mais comme il ne disposait pas de ce montant, il a jugé utile de commettre ce larcin. Les avocats des autres ont plaidé aussi la relaxe de leurs clients.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here