PARTAGER

Des professeurs de mathématiques, regroupés autour de la structure Sos maths, sont en croisade contre la régression des effectifs notée chez les classes de séries scientifiques, notamment en S1. «Dans certains lycées, il n’y a plus de série S1 car, soit les élèves ont peur de la série  à cause des mathématiques, soit il n’existe pas dans la localité des enseignants en mathématiques capables de tenir ces classes», a posé mercredi Ibrahima Thiam, président de Sos maths. C’est justement pour apporter une réponse appropriée à cette situation que la structure organise des sessions de formation à l’endroit des professeurs. «Sos maths, après avoir formé 30 professeurs de l’Ia de Dakar, puis 30 professeurs de l’Ia de Pikine, forme aujourd’hui 30 professeurs de l’Ia de Rufisque», a-t-il fait savoir en marge de la session qui se tient présentement au Crfpe de Rufisque.   A l’en croire, la session, comme les précédentes dans les autres IA de la région de Dakar, a porté sur «les probabilités et les nombres complexes : deux chapitres à problèmes dans les séries S». «Ces professeurs, qui ont bien été choisis, vont jouer les relais au niveau des cellules de maths de leurs établissements avec des clés numériques leur servant de support», a-t-il encore fait savoir, assurant qu’à travers ce procédé, plus de 500 professeurs dans la région de Dakar vont être mis à niveau pour une meilleure qualité des apprentissages-enseignements en mathématiques. Cette initiative entre dans le cadre de la 4ème phase du programme de Sos maths grâce à un partenariat avec la fondation Sonatel. Après avoir bouclé la région par l’Ia de Rufisque, M. Thiam a fait savoir que la structure va se déployer dans les régions avec toujours comme objectif de rendre plus aisé pour les apprenants et les professeurs, l’apprentissage des mathématiques.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE