PARTAGER

Au moment où la révision des listes électorales a commencé dans le territoire départemental, des cartes d’identité sont encore en souffrance dans les commissions administratives établies dans la commune de Vélingara et dans les 3 arrondissements que sont Bonconto, Kounkané et Pakour. Selon le préfet du département Abdourahmane Ndiaye, 5956 cartes ne sont toujours pas retirées. Au début des travaux de la présente révision, le 1er mars dernier, il y avait 11 976 cartes. Donc, seules 6020 ont été retirées. L’arrondis­sement de Bonconto a la plus forte quantité de cartes en souffrance, soit 2703 suivi de Saré Coly Sallé, 2118 et puis viennent les communes de Vélingara (599) et de Pakour (536). Dans le territoire départemental sont créées 11 commissions ordinaires chargées des changements d’adresse, des modifications et des corrections et 4 commissions spéciales (1 par arrondissement et 1 pour la commune de Vélingara) pour les primo-inscrits. Toutefois, l’Etat vient de mettre en place 1 commission spéciale à Médina Gounass pour sa population et pour les pèlerins du Daaka. A côté de cette commission est installé un bureau des passeports.

Le président du Conseil départemental délocalise son vote
La commission administrative pour la révision exceptionnelle des listes électorales, sise à la préfecture de Vélingara, a reçu vendredi dernier un hôte spécial. Le président du Conseil départemental, El Hadji Ibrahima Barry, s’est inscrit sur le fichier électoral de ce département et a choisi l’Ecole Thierno Souahibou Souaré comme lieu de vote. Cette école se trouve dans son quartier de résidence. Il vient de franchir une étape importante dans sa volonté déclarée de briguer le poste de maire de Vélingara aux élections locales de 2019. M. Barry est natif du village de Némataba dont il fut président du Conseil rural de 2009 à 2014, puis maire de cette commune frontalière à la Gambie la même année, avant de démissionner de ce poste à la faveur d’une élection comme président du Conseil départemental. Ibrahima Barry est leader d’une nouvelle formation politique, le Rassemblement pour la citoyenneté et le développement (Rcd) et ambitionne d’encourager ses membres à briguer toutes les communes du département en 2019. Ce membre de la coalition présidentielle est déjà candidat à la succession du maire Mamadou Oury Baïlo Diallo qui est à la tête de la commune de Vélingara depuis 2002.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here