PARTAGER

La prouesse financière de Amadou Ba qui a réussi à lever le montant le plus important jamais obtenu sur les marchés financiers par un pays de l’Uemoa est à saluer. Mais on peut déjà prédire que dans l’ambiance pré-électorale que nous connaissons actuellement, il y aura des esprits chagrins pour contester la réalité de ce montant. Et d’autres vont emboucher la trompette de l’excès d’endettement. Comme si l’on connaissait de par le monde un seul pays qui s’est développé sans s’endetter. Et tout est de savoir comment cette nouvelle manne va être gérée. Rien n’est plus important.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here