PARTAGER

La cérémonie de clôture de la 10e édition du Fesnac s’est déroulée ce samedi au terrain Massamba Siga de Louga. Elle a été marquée par la victoire de la région de Fatick qui est rentrée avec le Grand prix Douta Seck d’un montant de 2 millions de F Cfa.

Le jury de la 10e édition du Fesnac a dévoilé ce samedi le palmarès du festival. 4 prix spéciaux ont été remis. Le Prix du jeune talent est allé à Kaolack, celui de la diversité culturelle, doté de 2 millions, a été alloué à la région de Saint-Louis, celui de la meilleure interprétation théâtrale masculine est décerné à Kalidou Diallo de Tamba et celui de la meilleure interprétation féminine à Madjiguène Sow de la troupe de Louga. Des prix d’encouragement ont été aussi attribués à la région de Kaffrine, Matam, Kédougou, Sédhiou, Kolda et Thiès à côté des Grands prix théâtre, danse et musique. Le 1er Prix théâtre est revenu à la troupe de Ziguinchor, tandis que le second à été alloué à Dakar, ex aequo avec la troupe de Saint-Louis. En danse, le premier prix a été attribué à Diourbel, suivie de Fatick (2e prix) et de Louga (3e prix). Le 1er Prix musique a été donné à Fatick, le second à Dakar et le 3e à Tamba. Le Grand prix Douta Seck, doté d’une enveloppe de 2 millions, est revenu à la région de Fatick. Dans l’ensemble, les jurys ont relevé une avancée notoire. «Toutes les régions ont fait de leur mieux. Cette année, les harmonies ont été à la hauteur. Nous avons assisté à de belles mélodies et le public n’était pas en reste», a déclaré M. Bakhoum, l’un des membres du jury musique.
Le ministre de la Culture a pour sa part félicité l’ensemble des troupes qui étaient en compétition tout le long du festival. «Le moment est venu de vous honorer et de vous récompenser pour les efforts que vous avez fournis pour devenir les meilleurs. Vous avez tous gagné, personne n’a perdu. C’est le Sénégal qui a gagné. Vous avez donné à la culture ses lettres de noblesse pendant 3 jours à Louga. Vous avez travaillé dans la cohésion pour affermir et conforter notre commune volonté de vie commune, c’est-à-dire la vie sénégalaise. Je suis fier de ce que vous avez fait, je suis content. Je vous félicite, vous encourage au nom du Président», a-t-il dit. Se prononçant sur les montants alloués aux vainqueurs (Grand prix 2 millions F Cfa, 1er prix 1 million F Cfa, second prix 750 mille F Cfa, 3e prix 500 mille F Cfa), des récompenses que certains acteurs culturels ont jugées dérisoires, Abdou Latif Coulibaly de rassurer. «Nous sommes conscients qu’il y a une nécessité pour le ministère de la Culture de réviser et de voir dans quelle mesure nous devons aller dans un sens beaucoup plus important du point de vue des allocations qui vous sont données et des moyens qui vous sont fournis pour être présents ici. Je ne voudrais pas dire de façon précise qu’est-ce qui peut être et devrait être fait. Mais nous allons étudier avec bienveillance et intelligence cette éventualité», a-t-il déclaré, informant que 2 régions sont déjà en compétition pour abriter le prochain Fesnac.
«Je voudrais rassurer qu’elles seront toutes considérées dans ce qu’elles peuvent présenter comme capacité d’organisation, un cahier de charges leur sera soumis et in fine, nous nous prononcerons par rapport à la volonté des uns et des autres», a conclu M. Coulibaly. Rendez-vous est ainsi pris pour le Fesnac 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here