PARTAGER

A Yeumbeul Sud, dans la banlieue dakaroise, les populations ont vécu une histoire, qui ressemble à un film de cambriolage avec un échange de coups de feu avec la police locale. Encagoulés, les cambrioleurs désactivent l’alarme et la caméra de surveillance de l’agence Ecobank, prennent 111 millions et s’enfuient à bord d’un pick-up qui appartiendrait à l’Administration immatriculé Ad 1637.

C’est un geste d’orfèvre réalisé par des bandits rompus sans doute à la tache. Le braquage de l’agence Ecobank est l’œuvre d’un gang, qui maitrise son art. Plongées dans les bras de Morphée, les populations sont réveillées par les bruits des armes. On est dans la nuit du lundi au mardi. Il est 3 h du matin. Profitant du manteau de la nuit, des bandits procèdent au cambriolage de l’agence Ecobank de Yeumbeul. Armés de fusil de chasse, ils surprennent le gardien Mamadou Camara avant de le maitriser, défoncent la porte en fer, font sauter l’alarme et désactivent la caméra de surveillance. Un travail de ciseleur. Ce premier coup réussi, les 5 gaillards entrent à l’intérieur alors que les autres étaient postés dehors pour assurer leurs arrières.
Revenu de ses courses nocturnes, un taximan aperçoit dans la nuit noire des hommes habillés en noir, encagoulés devant la banque, saisit la police. Roulant à vive allure, ils tombent sur la patrouille de la police. Trop  tard. Car les bandits avaient fini de commettre leur forfait avant de reprendre leur véhicule pour se fondre dans la nature. Jour de chance, le véhicule de la police tombe en panne dans la course-poursuite. Les flics  décident de prendre un taxi pour poursuivre la bande. Des échanges de tirs se feront, des véhicules garés ont été endommagés avec des pare-brise cassés. «Arrivés à Bène Barack, les policiers abandonnent la poursuite, car le pick-up était déjà dans la nature. Au même moment, les postes de police de Thiaroye, Jaxaay ainsi que la gendarmerie de Keur Massar ont été tous appelés en renfort», renseigne une source policière.
Dans leur fuite, les délinquants emportent le coffre qui contient au moins 111 millions F Cfa. Sous le choc, le chef d’agence refuse de s’exprimer sans l’autorisation de sa hiérarchie. La même bande aurait été l’auteur du vol de la boutique Orange Money et le cambriolage de la Sedima où ils ont emporté une voiture 4X4 avant de l’abandonner dans la nature, il y a juste quelques mois.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here