PARTAGER

En marge de la Journée mondiale de la santé, le ministre Awa Marie Coll Seck a signé un mémorandum d’entente avec la firme pharmaceutique Novo Nordisk. Cette convention va permettre à notre pays d’améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le diabète. Les deux parties vont mettre en place deux programmes. L’un s’appelle «Changing diabetes children». Il promet un accès aux soins du diabète et à l’insuline gratuite pour les enfants atteints de diabète de type 1 jusqu’à l’âge de 18 ans. L’autre programme «Base of pyramid», qui est une initiative durable, est destiné à faciliter l’accès aux soins du diabète pour les travailleurs à faible revenu.
Dans la mise en œuvre de ces deux programmes, il est prévu, pour une prise en charge adéquate, la création de Centre de référence de traitement du diabète. L’hôpital de Kaolack sera un hôpital de référence, selon le ministre de la Santé et de l’action sociale. Aussi, un centre sera érigé à Touba. La firme, représentée dans la signature de la convention par son vice-président Jean Paul Digy, indique que Novo Nordisk va équiper les centres, former davantage les professionnels de santé. La structure promet aussi la fourniture de supports en éducation thérapeutique pour les enfants diabétiques ainsi que leurs familles pour une meilleure connaissance de la maladie.
La mise en œuvre de ces initiatives intervient au moment où le diabète connaît une croissance rapide dans le pays. Selon les derniers chiffres, datant de 2015, de la Fédération internationale du diabète, 123 mille personnes vivent avec le diabète au Sénégal et plus de 60% de ces gens ne savent pas qu’ils souffrent de cette maladie. Ce taux devrait augmenter de 146% d’ici à 2040 pour atteindre 300 mille. Ces deux programmes devraient inverser la tendance et offrir un traitement adéquat pour les diabétiques.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here