PARTAGER

135 millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire aiguë dans 55 pays et territoires, d’après le rapport mondial 2020 sur les crises alimentaires. Au même moment, environ 14% des aliments produits pour la consommation humaine sont perdus chaque année ; d’où l’appel de la Fao à la création de systèmes alimentaires plus résilients et plus robustes.

Plus de 2 milliards d’êtres humains n’ont pas un accès régulier à une alimentation sûre, nutritive et suffisante. Selon le rapport mondial 2020 sur les crises alimentaires, 135 millions de personnes dans 55 pays et territoires souffrent d’insécurité alimentaire aiguë et ont besoin d’une aide d’urgence en matière d’alimentation, de nutrition et de moyens de subsistance.
Au même moment, environ 14% des aliments produits pour la consommation humaine sont perdus chaque année avant d’arriver sur le marché de gros, alors que plus de 3 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à internet et la plupart d’entre elles vivent dans des zones rurales et isolées.
Pour offrir une alimentation saine, abordable et durable à tous et des moyens de subsistance décents aux travailleurs du système alimentaire, la Journée mondiale de l’alimentation (Jma 2020) appelle à la création de systèmes alimentaires plus résilients et plus robustes.
Célébrée cette année sur le thème «Cultiver, nourrir, préserver. Ensemble. Agir pour l’avenir», la 40ème édition de la Jma, tenue vendredi dernier, a sensibilisé le public à la manière dont chacun a un rôle à jouer dans la transformation de nos systèmes alimentaires en changeant la façon dont nous produisons, transformons, consommons et gaspillons notre nourriture.
D’après la Fao, la population mondiale devrait atteindre près de 10 milliards d’habitants d’ici 2050. Ce qui augmentera considérablement la demande de nourriture. «L’accroissement constant de la faim depuis 2014, après une décennie de progrès, indique la nécessité d’accélérer et d’intensifier les actions visant à renforcer la résilience et la capacité d’adaptation des systèmes alimentaires et des moyens d’existence des populations», rapporte un communiqué de la Fao.
La Jma 2020, qui marque le 75ème anniversaire de la Fao, se tient aussi dans un contexte tout à fait exceptionnel où le monde entier fait face aux impacts de la pandémie du Covid-19. Elle lance ainsi un appel à la solidarité mondiale pour aider les plus vulnérables à se remettre de la crise.
La productivité agricole a été considérablement améliorée au cours des dernières décennies avec une production mondiale largement suffisante pour nourrir tout le monde. Pourtant, nos systèmes alimentaires sont déséquilibrés. La faim, l’obésité, la dégradation de l’environnement, la perte de diversité agrobiologique, les pertes et gaspillages alimentaires et le manque de sécurité pour les travailleurs de la chaîne alimentaire ne sont que quelques-uns des problèmes qui montrent ce déséquilibre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here