PARTAGER

Ça commence à devenir banal : dans le cadre de la lutte contre les trafics de stupéfiants, de cigarettes, d’alcool et de contrebande, les éléments de la subdivision de la Douane régionale de Kédougou ont mis la main sur 1440 kg de chanvre indien. L’opération s’est déroulée vendredi sur la route de Moussala dans la commune de Bembou dans le département de Saraya. Face à la presse, le lieutenant Mamadou Aliou Diallo, chef de la subdivision des Douanes de Kédougou, est revenu sur le déroulement de cette opération. Selon lui, c’est vendredi vers les coups de 21 heures que les agents ont immobilisé un camion immatriculé au Sénégal en provenance de Mali. Poursuivant ses explications, M. Diallo renseigne qu’au cours du contrôle, les agents ont découvert une cachette aménagée «en double fond pour accueillir des sacs de drogue». D’après lui, les sacs sont au nombre de 72 et chacun contenait 20 kg de chanvre indien. Concernant les propriétaires du véhicule, le chef de la subdivision des Douanes de Kédougou informe qu’ils ont pris la fuite quand ils ont su que la drogue a été découverte. A en croire M. Diallo, les agents de la Douane qui les ont poursuivis n’ont pas pu les rattraper à cause de l’obscurité dans la forêt. S’agissant de la procédure, la Douane renseigne qu’elle suit son cours et les sanctions seront appliquées quand les auteurs présumés de ce trafic de drogue seront découverts.
Avant cette opération, les éléments de la Douane dans cette région avaient procédé, en collaboration avec les services techniques, à la destruction de produits dangereux tels que les cigarettes, le mercure cyanure, les explosifs qui ont été saisis. L’adjoint au gouverneur de Kédougou, chargé des affaires administratives, a félicité le lieutenant de la subdivision et ses éléments pour l’excellent travail que la Douane sénégalaise est train de faire à Kédougou. Il a attiré l’attention par la même occasion sur le fait que c’est une zone frontalière, raison pour laquelle les trafiquants profitent de l’instabilité qui existe dans certains pays de la sous-région pour faire entrer des substances illicites. Mais, d’après lui, les agents de la Douane, grâce à leur vigilance, «sont arrivés à mettre la main sur cette importance quantité de drogue».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here