PARTAGER

La révélation de Mimi Touré et celle du gouvernement sur les sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis ne laissent pas le Parti démocratique sénégalais (Pds) indiffèrent. Oumar Sarr et Cie dénoncent dans un communiqué «un nouveau mensonge d’Etat et une nouvelle manipulation qui sont le prolongement de la machination et du complot orchestrés par le Président Sall pour se maintenir au pouvoir». Selon eux, l’Etat du Sénégal «n’a jamais récupéré 150 milliards de F Cfa, encore moins 200 milliards au titre de la prétendue traque des biens mal acquis». Le Pds a révélé par ailleurs qu’aucun bien appartenant à Karim Wade «n’a été confisqué, à l’exception de 3 montres et 5 véhicules dont une épave». Le parti de Me Wade pense que Macky Sall et son gouvernement «mentent aux Séné­galais en affectant au montant prétendument récupéré les 26 milliards de F Cfa payés par Dp world à l’Etat du Sénégal suite à la vente de la participation de 10% accordée à la société Port autonome de Dakar (Pad) lors de la concession du terminal à conteneurs remportée par Dp world». Ils dénoncent à ce titre «un bradage du patrimoine national, car Macky Sall a frauduleusement vendu en 2013, pour 26 milliards de F Cfa, des actions qui appartiennent au Port et non à l’Etat et qui valent aujourd’hui au moins 100 milliards de F Cfa».
Toujours pour «gonfler artificiellement» les résultats, lit-on dans le document, «de sa prétendue traque des biens mal acquis, M. Sall intègre frauduleusement les 75 milliards de F Cfa du scandaleux compromis de janvier 2014 par lequel il a mis fin au litige opposant l’Etat du Sénégal au groupe Arcelor mittal». Face à tout cela, le Parti démocratique sénégalais exige la publication immédiate «de l’ensemble des documents originaux mettant fin aux deux procédures d’arbitrage Dp world et Arcelor mittal». Il demande également «la mise en place, sans délai, d’une commission d’enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur la réalité des déclarations du Président Sall et de son gouvernement, et sur les montants effectivement recouvrés par l’Etat ainsi que sur le montant des honoraires payés illégalement aux avocats de l’Etat».
mfkebe @lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here