PARTAGER

La région de Thiès a enregistré 194 cas d’infection confirmés au Covid-19, à savoir 9 importés, 160 contacts et 25 issus de la transmission communautaire. Malgré ces chiffres, le médecin-chef de la région, Dr El Hadji Malick Ndiaye, avance qu’elle n’a pas connu une flambée de la pandémie.

La situation de la pandémie à Thiès reste stable même si les chiffres enregistrés depuis le début sont alarmants : 194 cas d’infection confirmés dont 9 importés, 160 contacts et 25 de type communautaire ont été pris en charge dans les différents centres de la région. C’est le bilan de la pandémie du Covid-19 depuis son apparition dans la région le 14 mars dernier à Mbour. Les chiffres ont été fournis par le médecin-chef de région, au terme de la réunion-bilan du Comité régional de gestion des épidémies (Crge), après trois mois de lutte contre le Covid-19. Dr El Hadji Malick Ndiaye annonce que «487 personnes sont confinées dans les maisons, conformément aux nouvelles directives du ministère de la Santé et de l’action sociale». Il se réjouit que la région de Thiès ait eu «la chance d’avoir beaucoup de sites de prise en charge comme entre autres ceux de Guéreo, de la base militaire de Thiès et qui dispose d’une capacité d’accueil de 400 lits». Ce qui, selon lui, «devrait permettre de suivre les personnes asymptomatiques». Le patron de la région médicale de Thiès, revenant sur la chaîne de transmission du virus, détaille la stratégie mise en place pour maîtriser la courbe de transmission : «A chaque fois que nous avions eu des cas, nous nous sommes battus avec l’ensemble des médecin-chefs de district et des équipes sanitaires de la région jusqu’à éteindre le foyer. Il y a eu une période où nous sommes restés 24 jours sans enregistrer de nouveaux cas. Mais il y avait toujours des personnes qui défiaient l’autorité en passant par les frontières pour entrer dans la région. C’est pourquoi la maladie nous revenait toujours. Mais chaque fois nous parvenions encore à lutter contre la maladie grâce aux différentes stratégies.» Il reste en revanche des foyers à éteindre : «Nous avons un foyer à Thiès, un autre dans le département de Tivaouane, plus précisément à Mboro, Mérina Dakhar et Chérif Lô. Egalement, nous avons un nouveau foyer à Mbour, à Joal avec 3 cas.» Mais dans l’ensemble, note-t-il, «la situation est maîtrisée dans la région de Thiès et dans ses différentes villes parce que nous ne connaissons pas une flambée de la pandémie». Il a ainsi salué l’appui des autorités locales et administratives dans la maîtrise de la situation à Thiès.
S’agissant de la nouvelle stratégie mise en œuvre pour anéantir les risques de transmission du coronavirus, dans un contexte de levée des restrictions sur le transport, Dr El Hadji Malick Ndiaye indique qu’une «nouvelle stratégie de riposte sera proposée par le Crge. Nous allons accompagner les transporteurs pour le respect des directives des autorités, notamment le port du masque, l’utilisation de gel hydro-alcoolique, le lavage des mains et le respect de la distanciation sociale dans les gares routières». Une riposte communautaire, selon le gouverneur de la région de Thiès, Mouhamadou Moustapha Ndao, qui renseigne que «d’autres réactions pour lutter autrement contre la maladie, en privilégiant la communication, seront mises en œuvre dans un plan de riposte qui sera proposé par les préfets. Un plan qui va privilégier les leaders communautaires, à savoir les badianou gox, les délégués de quartier, les imams et Asc, mais également la presse pour faire plus d’activités de sensibilisation».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here