PARTAGER

La prière des deux rakkas de Diamalaye aura lieu le 21 septembre prochain. Le Kureel jullig geed gui, qui prépare l’évènement, essaie de prendre les choses en main dans ce contexte de pandémie du Covid-19. Alors, le respect des gestes barrières sera «obligatoire» pour éviter une contamination de masse. «L‘événement est d’une importance capitale et marque la commémoration de la prière du vénéré Cheikh Ahmadou Bamba. Malheureusement, la 26ème édition du Magal coïncide avec cette pandémie. Les autorités étatiques et sanitaires nous ont demandé d’éviter tout rassemblement. Le Kurel a décidé de changer le format et le schéma de l’organisation. Il sera présent sur le site 100 personnes. On ne veut pas dépasser ce nombre et si c’est moins, ce serait mieux», a dit Babacar Khouma, vice-président du Kureel dont le président d’honneur est Serigne Mbackiyou Faye, représentant du khalife général des Mourides à Dakar. Il ajoute : «Le protocole sanitaire sera respecté, le port du masque, le maintien de la distanciation physique au moins d’un mètre pour la prière. Les lavoirs seront installés à l’entrée du site et ceux qui y sont admis seront obligés de se laver les mains avec du savon et du gel hydro-alcoolique. Un cordon composé de policiers sera déployé pour assurer la sécurité du lieu qui sera ceinturé par des barrières», annonce Babacar Khouma. Au programme, il y aura des récitals de Coran et de khassaïdes pour marquer cet évènement.
Cette célébration prévue à Diamalaye perpétue l’acte de haute portée islamique effectué le par Serigne Touba le 21 septembre 1895, sur le chemin de sa déportation au Gabon par les colons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here