PARTAGER

La 2e édition des 72 h de pétanque de Saly s’organisera du 2 au 4 février prochain à Saly. Le Club bouliste de Saly a tenu une conférence de presse ce mardi au Just 4U pour annoncer que cette année, l’artiste-chanteur, Sidy Samb, en sera l’ambassadeur. En aparté avec les journalistes culturels, cet artiste a expliqué le choix porté sur lui, tout en évoquant son festival de flamenco et son prochain album Afro flamenco Ida y vuelta.

Sidy Samb sera la coqueluche de la 2e édition des 72 h de pétanque de Saly ! Il a été choisi par le Club bouliste de Saly pour être l’ambassadeur culturel de ce tournoi sportif qui s’organisera à Saly du 2 au 4 février prochain. En conférence de presse avec les organisateurs de cet évènement, Sidy Samb a exprimé toute sa joie. «C’est un plaisir, un grand plaisir pour moi», a-t-il dit. Sur les raisons qui ont guidé le choix du Club bouliste de Saly de porter leur choix sur sa personne, il explique : «Il y a le côté sportif. J’ai la passion de la pétanque. J’y joue depuis fort longtemps. Depuis ma tendre enfance. L’autre aspect c’est que dans le domaine de la culture, je suis un ambassadeur. Il y a également le domaine touristique. Nous sommes certes des porteurs de voix, mais nous nous activons dans la promotion de la destination touristique sénégalaise en Espagne et tous ses alentours.» Sidy Samb a également annoncé le programme culturel qui est prévu tout au long de ces journées. Il y aura, à l’en croire, des concerts en live dans les deux domaines : moderne comme traditionnel. «Dans la partie traditionnelle, il s’agira de montrer à fond les multiples facettes culturelles et de vendre la destination sénégalaise, en faisant participer des ballets, des joueurs de kora, de xalam et de balafon durant les concerts que Sidy Samb animera avec d’autres artistes invités», informe-t-on.
Outre le tournoi de pétanque de Saly, l’auteur de Primavera a abordé avec les journalistes, son actualité musicale avec la sortie de son prochain album en 2018. «L’album va s’intituler Ida y vuelta, un mot espagnol qui signifie aller-retour, dem dikk. Ce sera un mélange espagnol-wolof de 10 titres. Il y aura plusieurs artistes espagnols invités dans cet album, le grand Raymunda Amador, Ninio Pura entre autres. Il y aura aussi des instrumentistes sénégalais», a-t-il renseigné. Partagé entre le Sénégal et l’Espagne, le chanteur a pris deux ans pour mûrir ce projet-album qui, promet-il, sera «riche en couleurs et en échange». Avec Ida Y vuelta, il s’agit surtout pour Sidy Samb, de faire parler sa «passion musicale» mais aussi et surtout d’y montrer les deux facettes qui lui sont connues : le côté flamenco et le traditionnel qu’il porte en héritage. D’où d’ailleurs le nom de ce nouveau produit : Ida y vuelta (aller et retour). Cet album sera, insiste-t-il, une sorte d’aller-retour entre l’afro et le flamenco qui, selon Sidy Samb, a toutes les chances d’avoir des origines africaines. «Ce sont les esclaves noirs qui l’ont instauré en Andalousie», dit-il parlant de ce rythme et cette musique très pratiquée en Espagne.

La relance du festival de flamenco
Pour ce qui est du festival de flamenco qu’il organisait habituellement en plein air, Sidy Samb a affiché sa ferme volonté de le relancer. «L’ambassade d’Espagne organise maintenant la nuit du flamenco. Il n’est pas donné à tous, d’avoir un ticket pour le Grand Théâtre. Nous tenons à ce que ça soit en plein air et que ça reste gratuit. Pour promouvoir non seulement l’échange culturel entre les deux pays : l’Espagne et le Sénégal, mais aussi permettre aux mélomanes de découvrir le flamenco», a-t-il affirmé. Rajoutant que la prochaine édition aura peut-être lieu en 2018. En attendant, le chanteur au détour des interpellations des journalistes, s’est indigné du sort des migrants africains détenus comme esclaves en Libye. «Nous ne vivons plus aux temps de la servitude. Donc, le noir, chaque être humain, doit jouir de sa liberté», a-t-il commenté.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here