PARTAGER

La salle de cinéma et de spectacles Canal Olympia, inaugurée depuis le 11 mai dernier, n’est pas ouverte depuis trois semaines aux cinéphiles. Les raisons de cette fermeture sont liées à «des problèmes techniques», apprend-on. Sans plus de précisions.

«Implanté dans le parc culturel de la capitale sénégalaise où trônent le Grand Théâtre et le Musée des civilisations noires, ses équipements ultramodernes répondent aux standards internationaux : écran géant Scope de 14 mètres, son digital, climatisation… », avait-on vanté à l’inauguration de la salle Canal Olympia teranga. Mais force est de constater que depuis trois semaines, des «problèmes techniques» entrainant la non-projection du programme mensuel, atténuent l’effervescence des cinéphiles, qui commençaient à prendre les habitudes d’aller en salle.
Abdoulaye Diédhiou, rencontré sur les lieux vendredi dernier, accompagné de ses enfants, venait aux nouvelles pour les projections du week-end. «Cela fait deux semaines que mes enfants, qui sont en vacances, m’interpellent pour venir suivre un film dont le titre est Grand Méchant Renard et qui serait au programme dans cette salle. Leurs amis sont déjà passés le voir il y a quelques temps, et ils en parlent. Mais depuis plusieurs jours, on arrive ici et on nous dit chaque fois qu’il y a un problème technique… », se plaint M. Diédhiou. Pendant qu’il rebroussait chemin, une dame s’amène elle aussi avec plusieurs gosses. Le préposé à la porte lui explique avec beaucoup de philosophie la situation, avant que celle-ci ne rebrousse chemin, non sans dire sa frustration, face à cette situation qui commence à perdurer.

Les raisons des rendez-vous manqués
«A ce rythme, les promoteurs de la salle risquent bien de perdre la clientèle», mentionne-t-elle indexant un «manque de communication». Et pourtant, Canal Olympia a belle et bien communiqué. La structure a l’a fait via les réseaux sociaux : facebook, whasapp,… et les mails de leur clientèle. «Suite à des problèmes techniques, nous sommes dans l’incapacité d’assurer la séance d’aujourd’hui samedi 5 août. Nous travaillons pour résoudre au plus vite cette panne. Nous vous donnons rapidement des nouvelles pour des séances de demain dimanche 6 août», avait informé la structure dès les premières heures de cette «panne technique».
On apprend également au fil des annonces de Canal Olympia que si depuis le 5 août dernier, les cinéphiles sont privés de projection, c’est parce que la salle a «un problème de vidéoprojecteur». Le Quotidien a alors joint un membre de la structure afin d’édifier l’opinion sur cet «impair» qui fait déjà couler la salive de certaines mauvaises langues. Cet agent explique que «c’est juste le vidéoprojecteur qui est en panne mais d’ici la semaine prochaine, le problème va être réglé». Cela fait tout de même trois semaines que cette même réponse est servie au public. «Je vous appellerai pour plus d’informations», a-t-il ajouté avant de s’empresser de raccrocher. Pendant combien de temps donc les cinéphiles de la salle Canal Olympia Teranga recevront-ils encore des Sms du genre : «Le problème technique n’étant pas résolu, nous sommes navrés de devoir annuler toutes les séances…» ? Le Quotidien, qui a voulu avoir une information plus détaillée afin de rassurer les cinéphiles, n’en saura finalement pas plus.

Craintes au sujet d’un joyau bien accueilli
Le public, il faut le savoir, se posent déjà beaucoup de questions et trouve curieux de constater que malgré les nouveaux équipements installés, cette salle, à la haute technologie tant vantée, ait déjà des problèmes techniques. Cela fait en effet seulement 4 mois que la salle de Cinéma Canal Olympia Teranga a été lancée en grande pompe à Dakar. L’ouverture avait été présidée par le président de la République lui-même devant un parterre d’invités de marque triés sur le volet par le groupe français Vivendi. C’était précisément le 11 mai dernier. Et à cette occasion, le Président Macky Sall avait salué l’installation de ce joyau qui redonne aux cinéphiles le goût du 7e art.
«Cette œuvre magnifique participera au renouveau du cinéma sénégalais» avait-il dit, ajoutant que cette salle ultra moderne de 300 places va «réconcilier les Dakarois avec le cinéma». Durant cette cérémonie, les promoteurs ont également magnifié l’équipement ultramoderne de ce cinquième rejeton d’une série de salles de cinéma et de spectacles construites à Yaoundé, Conakry, Ouaga­dougou et Niamey et qui a coûté environ 2 millions d’euros (Environ 1 milliard 300 millions).

mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here