PARTAGER

Remplacé valablement par Mbaye Niang lors de la double confrontation contre l’Afrique du Sud, à la peine avec Monaco qui vient d’être éliminé des compétitions européennes, Diao Baldé Kéita n’a pas choisi le bon moment pour aller au clash avec le staff technique de l’Equipe nationale.

On est à quelques heures, ce vendredi 10 novembre, du coup d’envoi du match à rejouer contre l’Afrique du Sud à Polokwane. Tout le monde attend les noms des joueurs devant composer l’équipe-type du Sénégal.
Mais surprise : Diao Baldé Kéita est absent du onze de départ. A sa place, Aliou Cissé a titularisé Mbaye Niang. Choix tactique ? Peut-être disent certains, surtout suite au gros match de l’attaquant du Fc Torino qui aura été présent, offensivement et défensivement, face au Bafana Bafana.
Mardi 14 novembre : match retour au stade Senghor toujours sans Diao Baldé. Les rumeurs enflent concernant l’éventualité d’une sanction disciplinaire contre l’attaquant de l’As Monaco, qui avait boudé suite à son remplacement contre le Burkina. Un feuilleton finalement décortiqué par nos confrères de Stades et qui vient confirmer le clash entre le staff technique et l’ancien pensionnaire du centre de formation du Fc Barcelone (Masia).
Des concurrents comme Mbaye Niang, Opa Nguette, Ismaëla Sarr…
Déclaré avoir mal au genou lors du match retour à Dakar contre l’Afrique du Sud (2-1), Diao Baldé semble avoir compliqué sa situation pour avoir participé trois jours après à un match de Ligue 1 où il était bien en jambes.
En attendant la suite qui sera donnée à cette affaire, il faut noter que le contexte actuel ne plaide pas pour l’attaquant des Lions. En effet, remplacé valablement par Mbaye Niang lors de la double confrontation contre l’Afrique du Sud, Diao Baldé Kéita n’a pas choisi le bon moment pour aller au clash avec le staff technique de l’Equipe nationale. Surtout que Aliou Cissé peut se frotter les mains au niveau de son secteur offensif, suite à l’éclosion de Opa Nguette lors du dernier match à Dakar, avec au bout un superbe but sous forme de lobe qui alimente jusqu’à présent les conversations dans les grand’places. Si on y ajoute le retour espéré de Ismaëla Sarr, on est droit de se faire quelques petits soucis pour Diao Baldé qui devra faire face à une telle concurrence sur le flanc droit de l’attaque des Lions.
Les entraîneurs privilégient la quiétude des vestiaires au talent
L’autre aspect qui ne plaide pas en sa faveur, c’est sa situation en club où il est en peine, avec Monaco qui vient d’être éliminé des compétitions européennes.
Cela fait beaucoup pour un joueur, il est vrai caractériel, mais qui, à sept mois d’une première participation à un Mondial, devra se serrer les coudes et aussi positiver sa situation. Tout en sachant que les entraîneurs privilégient souvent la quiétude des vestiaires au détriment du talent. Surtout quand on va à une Coupe du monde calée sur… un mois.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here