PARTAGER

L’adjoint au maire chargé de la jeunesse et des sports dans la commune de Khombole, Mamadou Lamine Guèye, en partenariat avec l’association Tringa, a annoncé, mardi, l’implantation d’un projet agricole d’une valeur de 32,7 millions de francs Cfa pour lutter contre le chômage des femmes de la capitale des benténiers (fromagers). S’exprimant au cours d’une visite de terrain effectué par le partenaire italien, l’élu explique que le projet agricole porté par les femmes du réseau 100% «Doolel Lamine Guèye», va s’étendre sur une superficie de 2 ha avec possibilité d’extension, attribuée par la commune de Ngoundiane.
«En tant qu’acteur de développement, je veux faire quelque chose pour les femmes qui sont très actives dans tous les domaines, surtout dans celui de la transformation des produits agricoles pour améliorer leurs conditions de vie», a déclaré M. Guèye. Aussi, le projet va-t-il permettre aux «femmes, qui constituent un maillon important dans l’économie de toutes les localités, de participer activement au développement de Khombole», mais également, ajoute l’adjoint au maire, de «valoriser la production locale».
A sa suite, Mme Awa Thiam, présidente de l’association Tringa, signale que le projet «est venu à point nommé au niveau de la commune». Cette native de Khombole, qui a joué sa partition pour le financement du projet par des partenaires italiens au profit de sa ville natale, considère que «les bénéficiaires pourront avoir avec ledit projet des opportunités». Car à en croire Mme Thiam, «c’est un projet très rentable». Outre le projet agricole, elle renseigne que ses partenaires vont travailler avec l’église de Khombole avec comme point de repère la paroisse. Aussi, la présidente de l’association Tringa Sénégal et Tringa diaspora a annoncé d’autres projets pour la ville de Khombole comme la construction d’un centre orphelinat et d’une crèche, une maternité et un jumelage avec une ville Italienne. Un jumelage qui va symboliser, selon elle, le brassage culturel entre les deux peuples de même que les deux villes. Pour l’heure, une bonne logistique est mise à la disposition du réseau des femmes 100% «Doolel Lamine Guèye», pour qu’elles puissent mener à bien leurs activités et participer activement au développement local tout en prônant l’autosuffisance alimentaire dans la commune de Khombole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here