PARTAGER

Sur 46 conseillers municipaux dont un absent, 37 ont voté «Oui» et 8 contre le projet de budget de la commune de Thilogne. Les conseillers proches de Mamadou Elimane Kane, devant le refus du maire de leur présenter le compte administratif, ont rejeté le projet en question.

Après l’intervention du Prési­dent Macky Sall, invitant les partis à taire leurs querelles politiques et valider le budget de la commune bloqué par des tendances nées au sein d’une même formation politique, le ministre conseiller Sidy Ben Omar Kane a suivi l’instruction du chef de l’Etat à la lettre.  Il s’est joint au maire Youssouph Dia pour ainsi valider le budget 2017 de la commune de Thilogne.
Le Conseil municipal de cette localité de la région de Matam s’est réuni ce jeudi pour valider son budget 2017 qui s’élève à 146 millions 975 mille 691 francs Cfa dont 99 millions 338 mille 007 francs pour le fonctionnement et 47 millions 587 mille 634 francs pour l’investissement avec comme axes prioritaires l’éducation, la santé et l’économie. A l’issue du vote, c’est un sentiment de satisfecit qui anime le maire Youssouph Dia. «En tant que maire de la commune, je suis habité par un sentiment de satisfaction et de soulagement, car mon rôle c’est d’unir toutes les forces de la commune et d’œuvrer au bien-être des populations», dit-il.
Le Conseil municipal, qui s’est réuni hier jeudi, n’a pas duré plus de vingt (20) minutes. Le vote du budget, seul point de l’ordre de jour, s’est fait sans dé­bat, soulevant ainsi d’autres polémiques entre les tendances.
Si d’un côté le ministre-con­seiller spécial à la présidence de la République, Sidy Ben Oumar Kane, a suivi à la lettre les instructions du chef de l’Etat en appelant ses conseillers au vote du budget, il faut dire que l’on est loin de taire les querelles politiques à Thilogne. Une autre tendance se réveille, les partisans de Mamadou Elimane Kane dit Mek campent sur leur décision. Pour eux, il s’agit surtout d’un combat de principe pour lutter contre la «mal gouvernance» et une «mauvaise gestion des affaires».
Sur les  46 conseillers de la mairie de Thilogne, 37 ont voté «Oui» et 8, tous des partisans de Mamadou Elimane Kane, «Non», alors qu’il était noté l’absence d’un conseiller lors de la session.
Yaya Diop, au nom des 8 conseillers  ayant voté «Non», estime qu’il ne s’agit point de faire la sourde oreille face aux instructions données par le chef de l’Etat, mais de poursuivre un combat de principe. «Lorsque le maire a présenté l’ordre du jour qui consistait au seul fait de voter le budget, nous avons fait un amendement pour solliciter qu’on nous présente le compte administratif de 2015. Le maire n’étant pas disposé à le faire a indiqué devant les autorités administratives que le seul point de l’ordre du jour était le vote du budget», déclare M. Diop. Qui explique que c’est dans ce contexte que le budget 2017 de la commune de Thilogne a été voté sans débat.
Yaya Diop pense aussi que Macky Sall n’avait pas à s’immiscer dans les affaires des collectivités locales. «Le Conseil municipal est indépendant. Le Prési­dent Macky Sall n’avait pas à intervenir pour demander aux uns et aux autres de procéder au vote du budget puisque lui-même (Macky Sall) a souvent fait valoir la reddition des comptes, la transparence et la bonne gouvernance.»
Joint par téléphone, Mamadou Elimane Kane, responsable politique dans la commune de Thilogne, a conforté ses militants dans leur position. Selon lui, le Président Sall n’a pas la bonne information, car ses partisans ne font que respecter la loi en son article 257 du Code général des collectivités locales qui stipule qu’on ne peut procéder au vote d’un budget sans au préalable se voir soumettre le compte administratif des précédents budgets. C’est cela qu’ils exigent de leur maire pour contrôler sa gestion.
M. Kane indique que ses partisans ont demandé que la non-satisfaction de leur «revendication légitime» soit mentionnée dans le Pv. Ce avec quoi ils feront recours à la Cour suprême pour casser le vote du budget.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here