PARTAGER

Le Conseil d’administration de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) a tenu sa 39ème réunion du 13 au 14 février à Oslo en Norvège. A cette occasion, le président du Comité national Itie du Sénégal, Mankeur Ndiaye, le ministre du Pétrole et des énergies, Mansour Elimane Kane, et Mme Sophie Gladima, ministre des Mines et de la géologie, qui ont conduit la délégation sénégalaise, ont fait état de la mise en œuvre de la norme Itie au Sénégal, d’après le service de communication du Cn-Itie.
«Depuis cinq années, notre pays met en œuvre la Norme Itie et a procédé à la publication de 4 rapports Itie», a d’emblée indiqué le ministre des Mines et de la géologie aux membres du Conseil d’administration Itie. Elle a aussi ajouté que «l’instrument Itie a été très bien accueilli au Sénégal par l’ensemble des parties prenantes (Administration, société civile et secteur privé) et les pouvoirs publics y accordent une at­ten­tion toute particulière. D’ail­leurs, l’essentiel des recommandations issues des rapports Itie sont mises en œuvre par le gouvernement qui ne cesse de réitérer son engagement pour l’Itie. C’est ce que le président de la Répu­blique du Sénégal, Son excellence Monsieur Macky Sall, vient de faire en Conseil des ministres le 17 janvier 2018 en appréciant l’état de mise en œuvre du processus de l’Itie, en affirmant en même temps sa volonté d’asseoir la transparence totale dans la gestion de nos ressources naturelles, qui appartiennent au peuple. Depuis son accession à la magistrature suprême, le président de la République du Sénégal a fait de la transparence une priorité».
Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, Mme Sophie Gladima précise que «l’Itie a permis d’avoir des résultats tangibles au Sénégal». Entre autres, elle énumère «le renforcement de l’accès à l’information et le renforcement du dialogue entre les acteurs à travers un débat public activement pro­­mu». Le ministre note aussi que «l’atelier national de dissémination des rapports Itie pour promouvoir le dialogue est présidé chaque année par le Pre­mier ministre du Sénégal. En octobre 2016, le gouvernement a publié tous les contrats miniers, pétroliers et gaziers sur son site officiel…». Mme Gladima dit par ailleurs, que «l’intervention de la Cour des comptes dans la procédure de certification des données des administrations d’Etat (di­rec­tions des Impôts, Douane, Tré­sor) à travers un protocole d’ac­cord avec le Cn-Itie est un progrès important. La mise en application effective de la péréquation concernant le transfert des parts dues aux collectivités locales et un décret portant répartition de la dotation du Fonds de péréquation et d’appui aux collectivités locales à partir des ressources annuelles provenant des opérations minières couvrant les cinq ans d’arriérés, a été pris en décembre 2017. Le renforcement des capacités des acteurs à travers des formations portant sur la fiscalité dans le secteur extractif, les enjeux et bonnes pratiques dans l’exploitation des hydrocarbures, le rôle des journalistes dans la gouvernance du secteur extractif, etc.».
Cette 39ème réunion du Conseil d’administration de l’Itie intervient dans un contexte d’évaluation des progrès accomplis par le Sénégal en matière de mise en œuvre de la Norme Itie au Séné­gal.  Le processus d’évaluation des progrès du Sénégal a démarré depuis le  mois de juillet 2017.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here