PARTAGER

Les amoureux du Jazz seront bientôt servis. Du 24 au 25 février aura lieu la 3e édition de Dakar-Gorée jazz festival à Douta Seck. Un évènement qui contribue au renforcement de l’image positive et à l’attractivité du patrimoine touristique et culturel de la capitale sénégalaise, Dakar. Le thème retenu cette année est : «hommage aux joueurs de saxophone de jazz». Cette 3e édition, mentionne-t-on, visitera  l’esprit d’improvisation, la créativité des musiciens africains et du monde noir à l’instar des rythmes jazzy du grand compositeur-percussionniste sénégalais Cheikh Tidiane Fall et aux récits et blues du conteur Abdou Fall. Cette édition rappellera également au bon souvenir du public, les grands moments de jazz à Dakar, «carrefour reconnu pour l’expression artistique et touristique.»
«Ce sera un spectacle de haut niveau avec des musiciens qu’on va faire venir à Dakar. Il y aura des musiciens de jazz venus de Los Angeles, de New York, des chefs d’orchestre, des Améri­cains vont venir. Chaque année on progresse sur la qualité des musiciens», a promis Amadou Coly Niang, promoteur de l’évènement, hier lors d’une conférence de presse. Pour­suivant son argumentaire, M. Niang regrette le comportement des institutions qui n’ont pas financé le projet. «On aurait bien voulu en faire profiter les élèves de musique, mais malheureusement, le ministère de la Culture et de la Communication ne nous a pas donné l’argent qu’il faut, pour faire cette opération…Ce serait dommage de faire venir des musiciens de grand talent sans que les élèves de l’Ecole des arts puissent en bénéficier», se désole-t-il.
Pour le moment, insiste-t-il, «personne ne nous a donné de l’argent, il n’y  a que la Royal air Maroc qui nous a offert des billets pour faire venir ces artistes. Le ministère de la Culture nous a facilité certaines choses : le transport peut être nous allons l’avoir, la Maison de la culture Douta Seck nous a donné l’espace.» Les organisateurs qui espèrent recevoir après le festival de l’argent venant des institutions, sollicitent l’aide des autorités. «On a ajouté Gorée car elle fait partie de Dakar, mais le festival sera à Dakar. On ne peut pas  le transporter là-bas car les moyens manquent. Mais on l’appelle ainsi, parce qu’il y aura de la visite à Go­rée», a-t-on par ailleurs précisé.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here