PARTAGER

Le concert en prélude à la 3ème édition du Festival Made in aura lieu ce soir. Un spectacle live qui va enregistrer la participation de Carapid Music, PPS, Akhlou Brick Paradise, Keur Gui et Nix. L’argent récolté servira à financer les activités du festival qui va se dérouler en 2018. C’est la seule solution trouvée par les organisateurs pour contourner le manque de soutien.

La 3ème édition du Festival Made in se déroulera en 2018. Et ce samedi, le traditionnel concert en prélude au festival dont l’objectif est de promouvoir les cultures urbaines aura lieu à la Place du Souvenir. Ce spectacle qui verra la participation de Carapid Music, PPS, Akhlou Brick Paradise, Keur Gui et Nix, entre autres, servira de «vitrine au festival», a averti Ama Diop, président de l’Association Waliyaane, organisatrice de l’évènement. Tous les artistes vont se produire sur scène en live. Il informe par la même occasion que «la recette tirée du concert permettra de financer le reste des activités du festival». En conférence de presse, les organisateurs ont surtout fustigé l’attitude des autorités. «C’est écœurant que les choses se passent ainsi, car les gens ne veulent pas travailler et ne nous laissent pas en faire autant. On a le droit de se faire épauler parce qu’on travaille pour le Sénégal. On a frappé à toutes les portes, mais j’ai comme l’impression que les gens travaillent en lobby», a dit Ama Diop pour fustiger le manque d’accompagnement des autorités. Une vision que Jojo, président du comité du Fonds dédié aux cultures urbaines, s’empresse de nuancer. «Le Fonds dédié aux cultures urbaines est d’une grande importance. On a déjà distribué 200 millions à 38 structures, les 100 autres restants vont être utilisés pour épauler des festivals comme Made in et Open doors. Pour le moment, la lenteur des démarches administratives  a fait que l’argent n’est pas encore disponible, mais le Made in sera épaulé», a-t-il informé.
Profitant de la présence des médias, les organisateurs ont également expliqué l’importance de se produire en live pour pouvoir exporter le rap. Ama Diop va même jusqu’à affirmer que «c’est un préalable pour exporter ce que nous faisons», car pour le fondateur du Waliyaane Band, «le live est l’essence de la musique». C’est d’ailleurs l’objectif en filigrane du concert-prélude de ce soir. «La sensation est différente de celle qu’on a quand on joue en play-back», a également confirmé Arra de Akhlou Brick Paradise. Qui n’a pas pu cacher sa satisfaction de se produire en live avec le Waliyaane Band. L’innovation du spectacle de ce soir ce sera, dit-on, le fait que PPS et Carapid Music vont se produire avec chacun son orchestre. Le reste des artistes va être accompagné par Waliyaane Band.
Made in est une plateforme d’échanges artistiques et culturels qui se veut un partenaire et un tremplin des arts urbains au Sénégal et en Afrique. Il est organisé par l’Association Waliyaane, un label indépendant de production musicale, fondé par un ingénieur du nom de Amadou Moctar Diop, plus connu sous le diminutif Ama Diop. Elle compte plusieurs sections dont les plus connues sont le studio de musique, la formation des acteurs, l’événementiel, le booking et le catering d’événements.
mgaye@lequotidien.sn  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here