PARTAGER

On raconte qu’en 2005, à New York, le Président Wade a risqué d’être expulsé de l’hôtel de luxe qu’il occupait, du fait de l’enthousiasme bruyant des fidèles qui cherchaient à le rencontrer, au point d’incommoder les autres occupants de l’hôtel. Pour les calmer, Gorgui sortit dans le hall et leur déclara : «Boulenema yakhal samay mandat !» Il n’en était alors qu’à son premier mandat. Ce qui rappelle un peu «l’affaire du 3ème mandat» de Macky. Si l’on pense à l’empêcher de «trahir» sa parole, le plus efficace ne serait-il pas de l’empêcher d’avoir un second mandat ? De ce fait, on ne parlerait plus d’un quelconque «3ème mandat». Cqfd !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here