PARTAGER

Macky Sall a réaffirmé hier son intention de doter les forces de défense et de sécurité de moyens pour atteindre les missions qui leur sont assignées. Il a aussi rendu un hommage mérité à ses invités spéciaux, les habitants de Missirah, intervenus après le crash de l’hélicoptère de l’Armée il y a quelques jours.

En cette matinée de fête de l’indépendance du Sénégal, le boulevard Général De Gaulle brille. Il est 7 heures. Le drapeau national flotte à perte de vue, symbole de la fierté nationale célébrée. A un jet de pierre de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts), une colonne de véhicules aux couleurs des Nations unies (Onu). Autour, des soldats prêts à marquer le pas au rythme de la musique principale des Forces armées. Plus loin, d’autres procèdent aux derniers réglages. On chante et on danse sous le regard des badauds derrière les barrières. Au fur et à mesure, la foule de spectateurs grossit. Et les chapiteaux installés aussi se sont remplis au fil du temps. Au même moment, au milieu de la piste, le ministre des Forces armées, Augustin Tine, accueille les personnalités étatiques arrivées les unes après les autres. Il avait à ses côtés le général de corps d’Armée, Cheikh Guèye, chef d’état-major général des Armées, le général de corps d’Armée, Meïssa Niang, Haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire, mais aussi le colonel Cheikh Oumar Tamba, commandant des troupes, par ailleurs commandant de la zone militaire n°1 de Dakar et chargé de l’organisation de la manifestation. Au terme du défilé civil, militaire et paramilitaire, le chef suprême des Armées a promis de renforcer les moyens de ses hommes. Macky Sall dira que «nous avons pu cette année bénéficier de ce spectacle de l’Armée de l’air avec des aéronefs L 39 Ng dont l’Armée de l’air se dotera très bientôt pour renforcer ses capacités d’intervention. Nous poursuivons les mêmes efforts avec la Marine nationale, avec l’Armée de terre, nous l’avons vu avec les sapeurs-pompiers, la protection civile, l’Administration pénitentiaire, la douane, les Eaux et forêts, mais également avec le Service d’hygiène ainsi que toute autre composante paramilitaire qui aura défilé aujourd’hui (hier)».
Par ailleurs, le président de la République a salué le rôle des forces sénégalaises dans les missions de paix. «Nos forces contribuent grandement au rayonnement et au prestige de notre pays. Et je voudrais réaffirmer ici ma volonté de doter des forces armées sénégalaises, les forces de défense et de sécurité de tous les moyens nécessaires aux missions qui leur sont assignées», s’est réjoui le chef de l’Etat. Et d’ajouter : «S’il plaît à Dieu, l’année prochaine et les années à venir, nous verrons une montée en puissance de toutes les Armées : terre, air, mer, de la Gendarmerie nationale, des forces de police et de toutes les forces paramilitaires.» D’ ailleurs, le thème de ce 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance porte sur la contribution des forces de défense et de sécurité à la paix et à la stabilité internationale. Dans un autre registre, le Pr a exprimé sa joie après le passage des 19 communes d’arrondissement de Dakar, la Légion d’appui à la surveillance des frontières, les forces spéciales, les anciens combattants. Il dit : «J’ai été particulièrement frappé par l’allure, l’enthousiasme de la jeunesse à travers les communes, les écoles, mais également on a pu percevoir la fibre patriotique et toutes les valeurs civiques qu’enseigne notre système éducatif. Et c’est rassurant dans mon entreprise de construction d’un Sénégal prospère et en paix.» Et de poursuivre : «Le défilé militaire à pied et motorisé a été d’une parfaite réussite. Vous savez, la parade est une des meilleures indications de la discipline, de l’état moral, du niveau d’entraînement et de cohésion d’une troupe. Voilà qui rassure sur la capacité de nos forces de défense et de sécurité à faire face à toutes les menaces, mais aussi à participer aux actions de développement et d’éducation de la jeunesse.»
Dans son discours, le président de la République a rendu un vibrant hommage à ses invités spéciaux. Il s’agit des populations qui avaient organisé les premiers secours après le crash de l’hélicoptère de l’Armée le 14 mars dernier. «Je tiens à féliciter nos sauveteurs venus de la commune et de l’arrondissement de Toubacouta, suite à l’accident de l’aéronef Mi 17 de l’Armée de l’air au large de Missirah. Je les recevrai comme je l’ai indiqué hier (avant-hier) dans mon message à la Nation pour leur donner une distinction nationale pour l’action héroïque dont ils ont fait montre et qui a permis de sauver des vies humaines.» La délégation a été conduite par le sous-préfet de Toubacouta, Amadou S. Ly, le maire Pape Seydou Dianko, les pêcheurs «héros», représentés par Goyi Mayatta de nationalité malienne, Bou Sidibé et Saliou Diouf.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here