PARTAGER

Comme Thiès, Popenguine et Mbour, la pandémie reste encore concentrée à Tivaouane qui a enregistré 480 cas positifs et 38 décès depuis le début de la propagation du Covid-19 au Sénégal.

La pandémie du Covid-19 continue sa progression dans les deux districts du département de Tivaouane qui a enregistré 480 cas d’infection confirmés et 38 décès depuis le début de la pandémie. Sur les 480 cas, les 318 ont été déclarés guéris dans le district de Tivaouane et 32 dans le district de Mékhé. Ils ont été suivis soit à domicile ou dans les différents Centres de traitement des épidémies (Cte). Selon le médecin-chef du district de Tivaouane, Dr Pape Ibrahima Camara, qui a fourni hier les chiffres, en marge de la réunion du Comité départemental de gestion des épidémies, «il faut orienter les actions de riposte sans faiblir l’économie sénégalaise» qui est déjà fortement touchée. Il s’agit, selon lui, «de respecter les gestes barrières», mais surtout «de consulter très tôt le personnel sanitaire en cas d’apparition d’un signe de la maladie». Cela, dit-il, «pour couper la chaîne de transmission». Parce que, relève Dr Camara, «nous avons remarqué que plus la prise en charge est lente moins le patient a des chances de s’en sortir». Egalement, «c’est ce qui a causé les décès communautaires notés au niveau des deux districts». A sa suite, le préfet du département de Tivaouane, Makane Mbengue, qui a présidé la rencontre, a demandé la mobilisation de toutes les autorités administratives, les élus, les organisations de jeunes et de femmes, les leaders d’opinion, les forces de défense et de sécurité, en collaboration avec les autorités en charge de la santé, pour travailler ensemble à freiner la progression de la pandémie. «Nous allons corser notre plan d’actions en augmentant la sensibilisation à travers des caravanes, des émissions radiophoniques. Un focus sera mis sur les marchés et ceux hebdomadaires, les gares routières et les usines extractives», dit-il. Egalement, poursuit l’autorité administrative, «le contrôle sur les gestes barrières sera renforcé sur les transports pour freiner la deuxième vague qui se propage très rapidement en entendant d’acquérir un vaccin ou d’autres moyens de lutte contre la pandémie». Au cours de la rencontre, des membres du comité ont soulevé quelques difficultés dans la riposte, surtout au niveau des écoles. En réponse, l’autorité de Tivaouane a rassuré que le ministère de l’Edu­cation va fournir des masques aux écoles. Aussi, il a demandé aux collectivités locales et autres acteurs d’appuyer les écoles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here