PARTAGER

La 4e édition de la Nuit du Tatami se tient samedi à partir de 20 heures à Sorano. Inspiré par l’émission Tatami qu’il anime à la Rts, Yatma Lô entend unifier le monde des arts martiaux. Pour la présente édition, 400 combattants sont attendus. Ce qui témoigne de l’ampleur que prend chaque année cette manifestation. «La première édition, on avait 18 disciplines, la deuxième, on avait 13, la troisième 18, aujourd’hui, on se retrouve avec 20 disciplines», souligne l’initiateur de l’événement. Pour une belle réussite, Yatma Lô compte miser sur la maîtrise du timing. «On ne peut pas organiser une manifestation de 20 heures à 5 heures du matin. Il faut que le judo montre ce qu’il a de meilleur, ce que j’appelle le Nec ultra de la discipline. Vous le mettez sur un plateau en cinq ou dix minutes, le public est gratifié. Si toutes les disciplines font la même chose, on peut arriver à faire un spectacle exceptionnel», a confié le spécialiste des arts martiaux qui a choisi comme thème de la 4e édition «Civisme et citoyenneté».
Rappelant que le parrain de l’édition est le ministre des Sports, Matar Bâ entend honorer toutes ces personnes qui se sont investies pour aider les arts martiaux à se développer. Parmi eux, Me Oumar Danga Loum, le colonel Momar Guèye, Docteur Massamba Guèye qui du temps où il était directeur de Sorano avait suggéré aux organisateurs de la Nuit du Tatami de tenir leur manifestation dans ce temple de la culture. Mais aussi d’athlètes comme Balla Dièye. Le jury sera présidé par le doyen Babacar Noël Ndoye.

ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here