PARTAGER

«L’exemple des principes de solidarité inter- islamiques entre la Palestine et le Sénégal doit faire tache et être suivi par les autres pays du monde islamique, afin que la culture de la paix et de la justice prennent le dessus sur l’intolérance et la violence». C’est ce qu’a indiqué l’ambassadeur de la Palestine au Sénégal, Safwat Ibraghith, qui prenait part, ce week-end, à la clôture de la 14e édition du Forum islamique pour la paix organisé par l’Union de la jeunesse musulmane du Sénégal (Ujms). M. Ibraghith s’est ensuite félicité de la tenue du dit forum sur la paix, au moment où le monde est confronté à des bouleversements qui mettent en péril la stabilité de plusieurs pays. Sur le thème «Ensemble au service de la paix et du dialogue, pour un avenir meilleur», les participants à la 14ème édition du Forum islamique pour la paix, tenue ce samedi et dimanche à Thiès, préconisent une synergie de toutes les forces du monde musulman pour lutter contre le terrorisme. Il s’agit, selon le président de l’Ujms, Ameth Saloum Dieng, qui a lu la déclaration finale, «de remédier à la situation confuse à propos de la compréhension des vraies valeurs enseignées par l’islam». Parmi ces valeurs véhiculées par la religion musulmane, il a entre autres cité «le pardon, la mesure, l’équilibre, l’amour, le respect mutuel des croyances et la propagation de la paix entre tous les êtres humains». Des valeurs qui, selon lui, «concourent à la paix et la stabilité du monde». Il insistera, devant les autorités locales, les représentants d’une quarantaine d’associations musulmanes venues des différentes régions du Sénégal, les représentants des familles religieuses du Sénégal ainsi que des ambassades des Républiques islamiques d’Iran, de la Mauritanie, entres autres, sur «l’implication de tous les acteurs, les Etats, les organisations non gouvernementales, les savants et les guides religieux, afin qu’ils jouent leur rôle en propageant le message divin de la paix et de l’unité. Les médias sont également invités à s’impliquer fortement dans la diffusion et la propagation du message universel de l’islam, pour la préservation du patrimoine islamique authentique, afin que les Peuples puissent en tirer profit».
Au-delà, le président de l’Ujms, Ameth Saloum Dieng, s’est félicité du dénouement heureux connu dans la crise gambienne avec le départ du président Yahya Jammeh. «Notre pays le Sénégal doit continuer d’être un exemple dans le monde islamique et dans le monde entier».
Les participants au forum se sont engagés à mettre sur pied une association panafricaine, dénommée «Forum islamo-africain pour la lutte contre le terrorisme». En attendant, la déclaration de la paix dite «Déclaration de Thiès», sera traduite en anglais, en français et en arabe. Elle sera ensuite transmise aux autorités de l’Etat et diffusée au niveau des organisations internationales, représentations diplomatiques, etc. «Les musulmans du Sénégal veulent la paix en Afrique et dans la sous-région. C’est cela le sens de ce forum», a conclu le président de l’Ujms.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here