PARTAGER

Ce samedi au Grand Théâtre, la 4ème édition de la Nuit Fodde Fouta a tenu toutes ses promesses. Baba Maal et ses danseurs se sont déchaînés comme jamais sur scène, entraînant avec eux le public qui a dansé le wango pour la bonne cause : servir le Fouta.
Par Aïssatou LY

Le leader du Dande Leñiol a offert ce samedi une prestation qui restera dans les annales du Grand Théâtre. Invité à se produire à la 4ème édition de la Nuit du Fouta de l’Association Fodde Fouta, Baba Maal a accompli son fodde (Ndlr : devoir) en tenant en liesse, pendant environ 2 heures, le public qui ne demandait qu’à le voir sur scène. A 1h 20 minutes, le slameur Adama Sy, double cerveau, cédait la place à Baba Maal et son orchestre. Vêtu d’un grand boubou trois pièces blanc de lait, le roi du Yela ouvrait avec un morceau culte dédié à la famille Sy et à tous ceux qui s’étaient inscrits dans la voie de la Tidianya (Lawol tidianya). Dans son second titre, Baba Maal, assis à même le sol, faisait un clin d’œil au parrain de la soirée, Harouna Moussa Dia, et à la marraine, Aïssata Tall Sall, maire de Podor, sans oublier les initiateurs de la soirée, l’Association Fodde Fouta. En cet instant solennel où la salle consommait dans un calme plat la voix du chanteur et compositeur halpular et vibrait au tempo du son, l’artiste introduisait un autre registre, plus délié, très endiablé avec à l’œuvre le maître tama.
Le boubou à terre, les marakiss volant au ciel, foulard noué autour de la taille, Baba Maal se retrouvait face à son public constitué pour la plupart de Peuls, prêt à leur faire découvrir ses talents de fin danseur de wango. Imité par ses talentueux danseurs, le lead vocal du Dande Leñiol formait avec ces derniers un cercle et faisait vibrer toute la salle avec son Ndillé. En cet instant, l’ami de Mansour Seck, polarisant tous les regards, les ondes de sa voix se propageaient dans le public et certains s’étonnaient qu’un septuagénaire puisse bouger avec autant de souplesse et d’agilité. Jetant leurs billets et bijoux sur la scène, les fans témoignaient ainsi leur signe d’admiration à la star du Fouta. Des billets qui, conformément au vœu du président de l’Association Fodde Fouta, Mamadou Boubou Sall, serviront à la cause du Fouta et de ses enfants.
Plan émergence Fouta
«Les fonds récoltés ici seront utilisés à bon escient pour le Fouta», a-t-il gagé, avant de donner plus de détails sur leur destination. L’association compte en effet acheter des ordinateurs et équiper les écoles du Fouta en outils informatiques pour réduire la fracture numérique. Des bourses d’études seront aussi offertes aux jeunes filles les plus méritantes. Une façon pour les membres de l’Association du Fodde Fouta de participer au développement de leur terroir. La 4ème édition de la Nuit du Fouta fut en définitive une belle nuit. Le groupe Bidew Bou Bess et d’autres artistes issus du Fouta y ont grandement contribué, tout comme Baba Maal. Sauf que contrairement aux précédentes éditions, Fodde n’a pas fait le plein à craquer au Grand Théâtre.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here