PARTAGER

A l’instar des autres villes du Sénégal, Diourbel a eu droit à un beau défilé pour célébrer la 59ème édition de la fête consacrant l’accession de la Nation sénégalaise à la souveraineté internationale. Ils ont sillonné l’avenue Alpha Thiongane sous le regard d’une forte mobilisation des «Baol-Baol». 17 établissements de la commune de Diourbel ont participé au défilé civil, qui a démarré aux environs 10 heures avec en première ligne les élèves de l’école maternelle Poste et bouclée par les majorettes de la Croix-Rouge en passant par la case des tout-petits, l’école de judo franco-arabe Massourang-Sourang. Ils ont été suivis par les éléments de sécurité de la Sonacos, qui ont démarré le défilé motorisé. Le défilé du 59ème anniversaire de l’Indépendance du Sénégal en terre «baol-baol» sera ainsi bouclé par les Asp.

«L’unité nationale nous permet de vivre en paix»
Au terme de cette prestation des civils, militaires et paramilitaires, le gouverneur de la région est revenu sur l’importance du thème de cette présente édition. Mouhamadou Moustapha Ndao explique : «Dans ce pays, nous n’avons pas beaucoup de conflits qui remettent en cause l’unité nationale. Il y a la paix entre les religions et les ethnies. Nous n’avons pas de difficultés majeures en la matière. Mais il ne faut pas dormir sur ses lauriers, il faut effectivement qu’on fasse des efforts pour sauvegarder l’unité nationale dans ce pays.» Il ajoute : «Il n’y a pas une seule Nation qui a pu accéder à un développement économique sans la discipline. Il nous faut également le civisme pour préserver notre environnement.» Pourtant, les éléments du service d’hygiène n’ont pas défilé. Les gardes pénitentiaires, itou.
Correspondante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here