PARTAGER

Le Cercle des Ecrivains et Poètes de Saint-Louis, en partenariat avec  le ministère de la Culture et de la communication et l’Institut français de Saint-Louis, organise depuis hier et jusqu’à demain, la 5ième  édition de la Fête internationale du livre. Pour cette 5ième édition qui s’est ouverte hier à l’Institut français, un hommage sera rendu à titre posthume à deux grandes figures de la littérature africaine, l’écrivain nigérian Chinua Achebe et le poète mauritanien Djibril Hamet Ly. «Expo­sitions de livres, séances de conte, ateliers d’écriture dans l’élémentaire et les lycées, concours de diction pour les plus petits et concours de nouvelle rythmeront ces 72 heures consacrées chaque année au livre dans la ville tricentenaire», a indiqué le président du Ceps Alioune Badara Coulibaly. Il a aussi fait savoir que ce rendez-vous organisé toutes les années paires depuis 2008 a pour objectif principal de «placer le livre au cœur de la cité, dans les quartiers populaires et éloigné de son champ et de la lecture afin de lui donner un cachet populaire». Ces moments autour du livre ajoute-t-il, seront également des moments de communion et d’échange entre les différents acteurs avec l’organisation de rencontres entre auteurs, éditeurs et élèves. Il s’agira pour le Ceps de promouvoir le livre et l’écriture avec l’organisation pendant cette période de deux séances de dédicace  de livres. Il s’agit d’abord de l’ouvrage «Destin d’une vie» de  Ndèye  Fatou Fall, élève en terminale au lycée Cheikhou Oumar Foutiyou Tall (Lcoft) de Saint-Louis, coachée par le Colonel Momar Guèye, lui-même écrivain et  du livre «Le lignage, Ehel Heddar, cinq générations de poètes en Mauritanie» de Abdel­vetah M’hamed Alamana. Un ouvrage  qui évoque aussi Saint-Louis et creuse l’oralité à travers l’exploration du dialecte hassaniya.
A côté de ces activités phares, d’autres animations se dérouleront tout au long des trois jours, avec la participation notamment de Jofroi, guitariste et auteur de «Champs de la rivière à Cabiac sur terre» et Nicolas Thuet, homme de théâtre et spécialiste de Rimbaud. La cinquième édition de cette fête internationale du livre sera également mise à profit par son initiateur, le Cercle des Ecrivains et Poètes de Saint-Louis (Ceps) pour rendre hommage à l’éminent romancier, poète, nouvelliste et critique nigérian Chinua Achebe (1930-2013). Choisi comme parrain de l’édition 2016, l’auteur du best-seller, Things Fall Apart  (1958) ou Le Monde S’effondre, traduit en plusieurs langues et son œuvre feront l’objet d’un panel. Le nombreux public qui a fait le déplacement a d’ailleurs eu un avant-goût de tout cela, pour avoir suivi lors de la cérémonie d’ouverture, une belle présentation du Docteur Karim Guèye, qui a permis surtout à la jeune génération de faire davantage connaissance avec l’auteur nigérian qui s’est essayé de son vivant à pratiquement tous les genres littéraires.
Le romancier nigérian ne sera pas le seul à être honoré. Le Ceps a aussi choisi de rendre hommage au poète et dramaturge mauritanien Djibril Hamet Ly, décédé le 16 octobre 2015 à Québec.  Militant de la culture et des droits de l’homme, membre fondateur et premier président des Forces de libérations africaines de Mauritanie (Flam),  Djibril Hamet Ly est considéré par ses pairs, comme un grand humaniste. Sa fille ainsi que le directeur du Livre et de la Lecture de la Mauritanie, M. Bios Diallo seront présents pour cette cérémonie d’hommage, d’après les informations fournies par les responsables du Ceps.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here