PARTAGER

Les médicaments de la rue tuent. Cette mise en garde des professionnels de la santé ne détourne pas les vendeurs de l’appât du gain, malgré tous les dangers liés au phénomène. Même si des sanctions répressives sont tout le temps prises à l’encontre de ces délinquants, la pratique continue son bonhomme de chemin avec son lot de conséquences. Hier, le Tribunal des flagrants délits de Dakar a reconnu coupable le sieur Tidia­ne Diawara du délit de vente illicite de produits pharmaceutiques, exercice illégal d’une profession réglementée. Il a écopé de 6 mois de prison assortis du sursis. Une amende de 50 mille francs Cfa lui a été aussi infligée. Le prévenu a été arrêté avec 15 kg de médicaments composés de paracétamol, d’aspirine, de Cac 1000.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here