PARTAGER

L’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants Horizons sans frontières (Hsf) dénonce avec la plus grande fermeté le manque de vision stratégique des dirigeants africains envers cette jeunesse en quête d’un avenir digne et meilleur et leur silence sur la situation des migrants qui sont bloqués depuis plus de 24 heures entre Malte et L’Italie. En effet, dans un communiqué d’hier, Boubacar Sèye, président fondateur de Hsf, informe que «plus de 600 migrants dont 123 mineurs, 11 enfants en bas âge et femmes enceintes, secourus en Méditerranée, sont bloqués» entre Rome et La Valette. Dans un continent qui regorge d’énormes ressources, Hsf invite les dirigeants africains «au sens de l’honneur et de la responsabilité, car ce dossier nécessite un traitement d’urgence, des modules de sensibilisation et de nouvelles stratégies d’orientation pour réduire les risques à des proportions tolérables».
Par ailleurs, le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, s’est entretenu au téléphone à ce sujet avec le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, et a affirmé que «Malte agissait en pleine conformité avec ses obligations internationales», souligne un communiqué du gouvernement maltais. «Malte ne recevra pas le navire en question dans ses ports», indique toujours le communiqué. Ainsi, pour une bonne gestion des flux de la migration et le respect des droits humains, Horizons sans frontières appelle l’Union européenne et les Nations unies à plus de «responsabilités dans la gestion de ces flux migratoires qui dévoilent des problématiques de paix, de sécurité, d’intégrité et de dignité humaine». Elle les exhorte cependant au «respect du droit international, à la jurisprudence et à des sanctions exemplaires pour éviter l’effet domino dans tout le continent européen qui non seulement piétine sur ses valeurs humaines, mais aussi sur le principe fondamental de la  liberté de circulation». Avant d’ajouter qu’elle regrette «une Europe qui glisse vers l’extrême droite et les replis d’espaces identitaires».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here