PARTAGER

Que dire ? Après une semaine de campagne, les candidats ont avalé des milliers de kilomètres, des tonnes de poussière, fait d’inépuisables promesses. Chacun a eu sans doute une idée de notre niveau de développement. On a vu une procession de rutilantes voitures au milieu des hameaux de misère. Sans eaux. Sans électricité. Sans internet. Chez ces gens, la vie n’a aucun éclat, mais elle est mise en lumière durant cette période de charme et de conquête. Et on se souvient que dans une République, les citoyens sont d’égale dignité en période d’élection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here