PARTAGER

La spirale de contaminations et le souci de circonscrire la propagation du Covid-19 poussent le préfet de Sédhiou, Ibrahima Fall, à ne pas écarter l’idée d’élargir le confinement total de la localité de Mankonomba.

Sédhiou a enregistré ce mer­credi 8 nouveaux cas de Covid-19 dont un issu de la transmission communautaire. Le porteur est un individu d’origine malienne. Il a débarqué il y a moins de quatre jours au village de  Touba­coucouta dans la commune de Diannaba. Le dispositif de veille mis en place par le comité local de prévention des épidémies a permis de le déceler et de le mettre à la disposition des autorités sanitaires. «J’ai été informé par le chef de village, son tuteur, de la présence de cet étranger», renseigne le maire de la commune. «J’ai aussitôt saisi le district sanitaire qui a effectué le prélèvement qui se révèle positif», ajoute  Abdoulaye Kébé.
Ce cas, qui suscite beaucoup d’interrogations et d’inquiétude chez les populations, porte à 77 le nombre total de patients enregistrés dans la région de Sédhiou. Le cas zéro a contaminé au total 75 personnes dont sa maman et sa sœur. Originaire de Manconomba, cette dernière qui trainait une grossesse, a fait une fausse couche au poste de santé de Oudoucar.
Admise au centre de santé de Moricounda, elle est finalement prise en charge à l’Eps1 de Sédhiou où sont statut virologique est mis à nu. Par conséquent, le poste de Oudoucar et son personnel sont mis en quarantaine. Il en est de même pour deux ambulanciers, une sage-femme, 3 matrones et un médecin du centre de santé  ainsi que 3 sages-femmes de l’établissement public de niveau un (Eps1). Certains sont confinés chez eux alors que d’autres sont référés dans des réceptifs hôteliers de la commune.
La prise en charge des patients reste une équation pour le Comité départemental de prévention. «Le centre de traitement dispose d’une tren­taine  de  lits dont une dizaine est apportée par le ministère», renseigne le préfet. Ibrahima Fall a évoqué des Ibrahima Fall, préfet de Sédhiou.difficultés à acheminer les cas positifs qui sont pour l’heure répartis entre les régions de Kolda, Ziguinchor et Kaolack.
En dehors de 6 concessions confinées à Mankonomba, des personnes contacts, au nombre de 24, sont suivies dans des auberges.
Face à cette spirale de contaminations et soucieux de circonscrire la propagation, le préfet n’exclut pas d’élargir le confinement à Mankonomba tout en rappelant la nécessité de respecter des mesures-bar­rières. «Nous devons nous battre pour que la maladie ne sorte pas du village», martèle-t-il.
Il a aussi exhorté les populations à collaborer en dénonçant la présence d’individus suspects et soutient que le dispositif de contrôle sera maintenu et renforcé.
Ibrahima Fall a reconnu toutefois la difficulté de confiner des populations qui vivent en communautés indissociables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here