PARTAGER

Ce week-end, Thiès abritera la 7e édition du Festival de théâtre du Rail. Un évènement initié par les artistes comédiens du Théâtre sénégalais de Thiès (Arcots) pour contribuer à son développement.

La Capitale du Rail sera ce week-end le point de convergence du monde artistique sénégalais. Comédiens, metteurs en scène, scénaristes… se sont donné rendez-vous à Thiès pour les besoins du Festival de théâtre du Rail (Fest’Rail). Autour du thème «Quel type de théâtre pour promouvoir la paix sociale, vecteur de l’émergence», la 7e édition de ce rendez-vous des planches est à l’initiative de l’Arcots de Thiès. Laquelle association a pour objectif de favoriser la rencontre des différentes sensibilités artistiques évoluant dans le domaine théâtral. Elle soutient également la création, la diffusion dans les 14 régions du Sénégal et à l’étranger, a expliqué le président de l’Arcots Thiès, Souleymane Jules Dramé. Il ajoute que «cet évènement de dimension internationale compte réunir environ 12 mille invités durant ces 48 heures».
Aussi, Ndèye Sine Sall de soutenir que «250 artistes comédiens de Dakar, Saint-Louis, Kaolack, Diourbel, Louga, Pikine, Guédiawaye, Rufisque, Mbour, ainsi que de la Gambie vont participer à cette importante rencontre culturelle». Sans compter les «150 artistes choisis parmi les sommités du théâtre à Dakar, Saint-Louis et Thiès», poursuit la vice-présidente de l’Arcots de Thiès. Ce rendez-vous sera marqué par un important colloque de deux jours, animé par un comité scientifique d’une trentaine de personnalités, avec quelque 200 participants. Il y aura également un carnaval à travers les artères de la Cité du Rail. Le directeur du Fest’Rail, Souleymane Jules Dramé, de rappeler que l’événement «se fixe comme objectif principal de contribuer au développement du théâtre, de la créativité, de la pratique théâtrale par l’organisation d’un festival de théâtre et du rire dans la ville de Thiès».
Fest’Rail veut aussi inscrire Thiès, deuxième ville du Sénégal, dans l’agenda culturel national, voire africain, mais également favoriser la rencontre entre les artistes et leur public, participer à la décentralisation en proposant des activités d’envergure internationale dans une ville secondaire, afin de viabiliser les nouvelles infrastructures réalisées dans cette ville. Il s’agira également de proposer un cadre d’expression professionnel aux artistes du terroir, de favoriser l’intégration à travers la culture, de participer au renforcement de capacités des professionnels du secteur, mais aussi de contribuer à la promotion des structures touristiques, artisanales et des Pme de la localité.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here