PARTAGER

Devenue un foyer de propagation du virus, Médina Gounass est sous haute surveillance. Hier, 8 Nigériens, qui revenaient d’un voyage au niveau de la cité religieuse, qui compte 55 cas positifs au Covid-19, ont été interceptés par la Police. Ils ont été arrêtés après qu’ils se sont rendus dans certaines concessions prétextant vendre des médicaments traditionnels et des potions magiques. Dans ce contexte de propagation du virus et surtout provenant de Médina Gounass, principal foyer du virus dans la zone, les populations orientales, transies de peur, ont tout de suite, saisi la police qui est venue les chercher. Ils étaient 10 mais les 2 ont disparu dans la nature et activement recherchés.
L’information a créé la panique générale au quartier Pont où ils ont été arrêtés. Un témoin raconte : «C‘est dans une famille que certaines personnes les ont aperçus vendant leurs produits avant de saisir la police. Nous avons été informés qu’ils venaient de Médina Gounass c’est pour cela que nous avons informé la police.» Selon des informations, les mis en cause seraient arrivés à Tambacounda à bord d’un minicar, après avoir fait tranquillement un trajet de plusieurs kilomètres comme si de rien n’était. Ils sont passés par Manda Douane, Gouloumbou jusqu’à Tambacounda sans être inquiétés. «Comment ont-ils réussi à passer entre les mailles du filet alors que le déplacement interurbain est formellement interdit», s’interroge-t-on à Tambacounda. En attendant, ils ont été soumis à des examens médicaux pour se faire une idée précise de leur situation sanitaire et restent en observation à Médina Gounass où ils ont été éconduits par les autorités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here